Vous préparez un voyage, ou juste un passage, au Nord-Ouest de la Bosnie-Herzégovine et au centre du pays ? Vous hésitez encore sur les meilleurs endroits où vous arrêter ? Voici ma sélection des cinq endroits à ne pas manquer en Bosnie pour vous aider à organiser votre voyage ou tout simplement pour vous donner envie de visiter cette magnifique région. A faire avec vos enfants si ceux-ci aiment marcher et la nature.

1. Prokosko Jezero

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_prokoskoCe lac d’origine glaciaire et ses petites cabanes de berger sont une pure merveille. Lorsque le lac et le village surgissent au détour de la route, la vue qu’ils nous offrent est à couper le souffle, et ce même lorsque le ciel est couvert. Situé au cœur de la montagne Vranica, ce lieu est l’endroit idéal pour quitter la frénésie du monde moderne, pour se ressourcer, respirer l’air frais de la montagne et faire de magnifiques randonnées faciles dans un cadre magique et grandiose. La nature, rien que la nature. Des forêts préservées à perte de vue, les montagnes, les pâturages, le silence entrecoupé par le tintement des cloches des vaches et des moutons, le bêlement de ces derniers, la hache qui fend le bois. Les cabanes, appelées katunis, s’intègrent parfaitement dans le paysage, s’y fondent même. Bien que de nouvelles cabanes de vacances aient été construites, le village garde son aspect traditionnel et protégé du monde extérieur.

Cet endroit m’a été conseillé par Ramiza, rencontrée à la Pansion La Pam près de Visoko. Ramiza a longtemps vécu en Suisse et parle de ce fait très bien français. N’ayant plus souvent l’occasion de pratiquer son français, nous en avons profité pour parler de sa vie, de ses enfants, de mon voyage et de la région. Quand je lui ai demandé de me conseiller un seul endroit à ne pas manquer en Bosnie, elle m’a répondu sans hésiter le lac de Prokosko. J’ai suivi son conseil et j’ai bien fait.

Où dormir ?

Nous y sommes allés en semaine et en basse saison. L’endroit était presque désert et les deux restaurants fermés. C’est pourtant un endroit où l’on vient en famille le week-end pour pique-niquer, se baigner ou pêcher les truites abondantes dans le lac. Il est possible de loger dans une de ces cabanes de berger. Il faut demander autour de soi où on peut dormir car rien n’est indiqué clairement. Sinon, un peu plus bas, au milieu de la piste qui nous y conduit, il y a un refuge, le Jezernica Mountain Lodge, totalement isolé au milieu de la forêt, propre et calme. Pas de numéro de téléphone ni d’adresse. Pas de réseau ni de wifi. Un havre de paix. Un lieu de ressourcement. Un retour à l’essentiel finalement.

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_prokosko

Y aller ?

Pour se rendre au lac, une seule route depuis Fojnica. Sur la droite, un panneau indique le refuge. Et puis, c’est toujours tout droit à travers une belle forêt.

Je vous recommande chaudement (bien qu’il ne fasse pas si chaud là-haut) de découvrir ce merveilleux endroit, d’être ébloui par la pureté des couleurs et la beauté du paysage, en y restant quelques jours pour prendre votre temps et retrouver la paix. J’aurais bien aimé m’y arrêter 2-3 jours mais mon programme et mon travail ne me le permettaient pas. Si j’avais su, je me serais organisée autrement.

2. Parc national de l’Una

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_una

L’Una, qui marque la frontière entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine, est une rivière puissante aux eaux émeraude d’une pureté incroyable. L’eau est si belle qu’on a envie d’y plonger. Mais elle est froide, très froide. Elle traverse la région montagneuse encore sauvage et isolée située entre ces deux pays. Dans ce parc naturel, vivent des ours, des loups, des sangliers et d’autres animaux sauvages.

Que peut-on y faire ?

Le parc offre de nombreuses possibilités aux amoureux de la nature : randonnées à pied ou à vélo, rafting ou canoë, plongée souterraine, pêche. La carte des sentiers de randonnée est disponible aux entrées du parc. La descente en rafting de l’Una démarre aux chutes de Štrbački Buk pour s’arrêter 15km plus loin à Lohovo. Le parcours est toutefois assez difficile. Par contre, il permet d’accéder et d’observer des zones inaccessibles par la route et totalement préservées. Ce parc est l’endroit idéal pour des vacances sportives en pleine nature en famille ou entre amis.

Si vous aimez les cascades, celles de Štrbački Buk et de Martin Brod comptent parmi les plus belles d’Europe. Rien que le cadre est sublime : une nature sauvage, des montagnes, des couleurs vives, une eau émeraude. Malheureusement, nous n’avons pas pu voir toute la finesse et l’élégance des ces chutes en raison du débit très important provoqué par les fortes pluies des semaines précédentes. Ce que nous avons vu c’est la puissance assourdissante de ces trombes d’eau.

Si vous aimez l’histoire et les vieilles pierres, le parc national de l’Una est aussi fait pour vous. Cette région est habitée depuis des millénaires et l’on peut visiter des sites archéologiques et des anciennes forteresses, telles que les vieilles villes Ostrovica, Bjelaj, Orašac ou Havala.

Où dormir ?

Il existe quelques campings dans la région. Nous avons logé à la Pansion Saraj à Kulen Vakuf qui est une bonne base pour explorer ce magnifique parc.

Pour plus d’informations sur le parc, vous pouvez toujours consulter le site qui lui est consacré.

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_una

Martin Brod

3. Les sources de la Pliva

Encore une destination nature à ne pas manquer en Bosnie. Peut-être parce que je suis plus attirée par la nature que par l’histoire. Mais surtout parce que la Bosnie est un pays d’eau et de forêts.

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_pliva

Deuxième source de la Pliva

La Pliva est une rivière qui prend sa source, ou plutôt ses sources, près de Šipovo dans une nature encore une fois totalement préservée et douce et qui termine course en rejoignant la rivière Vrbas après avoir formé une magnifique cascade au pied de Jajce. Cette rivière est réputée pour la pureté de ses eaux cristallines, ce qui en fait une destination privilégiée pour les amateurs de pêche à la mouche. C’est d’ailleurs Benjamin, photographe de son état et passionné de pêche à la mouche, qui m’a conseillé de découvrir les sources de cette rivière. L’endroit est calme et propice à la rêverie et à la détente. Les familles se réunissent le week-end pour pique-niquer ou faire un barbecue au bord de la première source. D’ailleurs, pensez à vous préparer un pique-nique avant d’y aller. Les amis se rejoignent pour un parcours de VTT au bord des rivières et les amoureux s’y baladent main dans la main.

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_pliva

La Pliva a donc trois sources assez proches les unes des autres qui semblent jaillir de la roche elle-même. Le phénomène est surtout marquant à la troisième source. Située dans un écrin de verdure, à proximité d’un hameau totalement isolé, autonome et inaccessible en voiture, cette troisième source permet de se déconnecter de la course effrénée du temps et de profiter de l’instant. Le retour fut moins idyllique puisque nous avons glissé sur un rocher et avons atterri tous les deux dans la boue. C’est donc le pantalon trempé et couvert de boue que j’ai rebroussé chemin avec sur le dos un Sacha endormi tout boueux également. Ah les joies de la nature !

Où dormir ?

Il est facile de trouver un endroit où dormir. Vous verrez tout le long de la route de nombreux panneaux annonçant une chambre à louer, « Zimmer – Sobe », chez l’habitant. Il est également possible de loger au (petit) complexe touristique LTG Tourist Complex. Sinon, vous pouvez faire des excursions vers Šipovo et les sources de la Pliva depuis Jajce où il y a une auberge de jeunesse.

4. Travnik

a_ne_pas_manquer_en_bosnie_travnik

Enfin une ville dans cette liste ! Ce n’est pas que Travnik soit une ville exceptionnelle et incontournable, mais elle a un certain charme quand on prend le temps de s’y arrêter. Travnik est également la ville natale d’Ivo Andrić, le prix Nobel de Littérature en 1961 et l’auteur du Pont sur la Drina.

Que faire à Travnik ?

Il est intéressant de faire un tour de la ville depuis la Plava Voda, une jolie place traversée par une petite rivière et entourée de restaurants charmants. De là commencer son exploration en visitant la Forteresse construite au 14e siècle, en montant sur les hauteurs, en observant la ville et ses innombrables mosquées, en visitant le petit musée consacré à Ivo Andrić et la mosquée colorée (Sarena Dzamija), en marchant dans la rue principale et en observant les traces laissées la grande Histoire dans cette ville qui fut la capitale de la Bosnie ottomane pendant 150 ans et puis récupérée par l’empire Austro-Hongrois. a_ne_pas_manquer_en_bosnie_travnikLa mosquée colorée vaut le détour. De loin, cette mosquée n’a rien d’exceptionnel par rapport aux autres mosquées de la ville, mais en la regardant de plus près on découvre toute sa finesse. Entièrement colorée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les tons rouge et ocre de l’intérieur se marient parfaitement aux couleurs chaudes et acajou du bois. Les portes sont toutes travaillées et anciennes. La façade extérieure est également peinte et finement ciselée. La partie inférieure est occupée par une sorte de bazar sous les arcades, ce qui lui donne un petit air oriental.

Où dormir ?

Il n’y a pas beaucoup d’hôtels à Travnik même. Nous nous sommes posés au Motel Aba qui a l’avantage d’être au centre et qui offre une belle vue sur la forteresse. L’hôtel est toutefois situé au bord de la nationale assez bruyante. Lors de la réservation ou de votre arrivée, demandez une chambre avec vue sur la forteresse.

5. Château d’Ostrožac

Ce château au style néo-gothique est à ne pas manquer juste parce qu’il est laissé totalement à l’abandon et qu’il y règne de ce fait une atmosphère étrange, parce que les arbres du parc sont beaux, parce que la vue sur les alentours est sublime et parce qu’il n’y a personne sur le site. L’entrée est totalement libre et non surveillée. On peut visiter le château en ruines en toute liberté à nos risques et périls. Et ça fait du bien de se sentir libre lors d’une visite, de pouvoir aller où on veut, dans le sens qu’on veut et laisser aller son imagination pour recréer l’endroit et son histoire.a_ne_pas_manquer_en_bosnie_ostrozac

 

Le nord-ouest et le centre de la Bosnie sont essentiellement des destinations pour les amoureux de la nature, des grands espaces, des forêts, des sports nautiques. Ce pays est beau et sauvage. Il semble encore pouvoir offrir des endroits hors du temps.

Et vous, quels sont vos coups de cœur en Bosnie ?

Incoming search terms:

  • 5 endroit a visiter en bosnie
  • 5 endroit a visiter en bosnie lac
  • Motel Hatzfeld loc:FR
  • ou se baigner à Sarajevo