Cachouane, un paradis pas perdu

par | Oct 27, 2016 | Sénégal

Cachouane, un paradis pas perdu

Il est de ces endroits hors du temps où l’on se félicite d’avoir posé quelques jours ses valises. Il est de ces endroits où dans vos yeux brillent des étoiles. Des endroits qui ressemblent tant au paradis que l’on pourrait se méprendre. Cachouane, petit village de Casamance, est résolument un de ceux-là. Un village sans déchets qui volent au vent ou que broutent les moutons. Un village qui fait vivre ses traditions diolas en les mettant au profit du bien-être de tous. Du sable, des cocotiers, des fleurs, des chèvres, juste le bruit des oiseaux, des femmes et des enfants, d’une pirogue qui passe lentement sur le fleuve, de la vieille radio de l’homme assis chaque jour sous le fromager de la place du village, de la prière… Un village où le temps est suspendu. Où, en attendant que l’épicier ait fini sa prière du soir, on file manger du rônier avec son pouce en compagnie d’une bande joyeuse. Où on apprend à récolter le riz avec les femmes du village qui, dès le soleil levé, chantent et ajoutent des couleurs, de la beauté et de la gaité au quotidien. Où l’on peut passer des heures à observer le ballet des oiseaux. Où, à la nuit tombée, les étoiles et la lune se reflètent dans l’eau du fleuve alors qu’un frisson de tristesse s’empare de nous parce qu’on ne partage pas ce moment féérique avec celui que l’on aime. Où on s’émerveille comme des enfants devant le spectacle des libellules lumineuses. Où on trempe une dernière fois les pieds dans le fleuve avant d’aller se coucher pour voir le plancton phosphorescent et rire de joie. Où chaque coucher de soleil est fantastique. Où seul le chant des oiseaux nous réveille le matin. Où Sacha est entièrement autonome, sauvage et heureux. Où il joue avec les enfants du village et les accompagne à l’école. Où il s’initie à la lutte. Un endroit où j’ai fait des expériences gustatives nouvelles. Du vin de palme fraîchement récolté dans un campement de récolteurs. Des huîtres grillées sur une île où vit un homme seul. Et puis, j’y ai découvert la culture diola et j’y ai appris à me dépasser en marchant pieds nus dans la mangrove ou en prenant une pirogue traditionnelle étroite creusée dans le tronc d’un fromager. Et vivre un de mes rêves : naviguer avec une pirogue au milieu des palétuviers. Nous y avons coulé des jours sereins et paisibles. Une parenthèse intemporelle. Empreinte de nostalgie. Empreinte de solitude et de tristesse quelques fois bien que l’on ne soit jamais seule. Mais empreinte de joie. À savourer chaque instant la chance d’être là. De pouvoir jouir de telles beautés. Et d’une telle paix. Il y règne une joie de vivre. Une solidarité. Des rires. De la simplicité. Une forme de sobriété heureuse. Cachouane ! Une expérience unique. De belles rencontres. Des moments inoubliables. Et le regret d’y être allée sans celui qui partage ma vie. Car, comme l’écrit Jon Krakauer, « Le bonheur ne vaut d’être vécu que s’il est partagé ». Alors, pour partager un peu de ce bonheur, voici quelques images de notre séjour à Cachouane et dans ses environs.

Où loger ?

Nous avons logé au Campement Sounka Chez Papis en pension complète ! Ils viennent vous chercher en pirogue à Carabane ou Elinkine. Sinon, deux fois par semaine, il y a la pirogue villageoise qui part d’Elinkine. L’endroit est sublime, surtout la plage aménagée. L’accueil est chaleureux et plein de gentillesse.

Les îles du Sud

Depuis Cachouane, il est possible de visiter : l’île de Dimoitout où l’on déguste des huîtres grillées et où l’on marche dans la mangrove et de faire le tour des îles du Sud avec arrêt à Sifoka, Wendaye et Ehidj, l’île des féticheurs.

Et vous, quel est votre coin de paradis ? N’hésitez pas à partager.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur Pinterest :

Articles liés

Dakar avec un enfant

C’est depuis Bamako, capitale du Mali, sous un ciel orageux que j’écris cet article sur notre semaine passée à Dakar. Quinze ans après mon premier voyage au pays de la Teranga, j’y retourne avec mon fils et suis curieuse de découvrir ses réactions. Alors...

Itinéraire d’un voyage au Sénégal

Le Sénégal s’est mis sur notre route de manière totalement inattendue. En septembre, j’écrivais d’ailleurs mes souvenirs à propos de mon tout premier grand voyage sans me douter que je retournerais deux mois plus tard dans ce pays qui avait accueilli mes premiers pas...

Une photo, une histoire #11 : Saint-Louis, Sénégal

« On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans. » Premier vers de Roman d'Arthur Rimbaud Saint-Louis du Sénégal ! L’Afrique ! Mon premier vrai voyage ! A 17 ans... Cette photo est sortie de la caisse aux souvenirs grâce à notre déménagement. Je suis retombée sur...