Blog et carnet de voyage d'une maman, d'un papa et de leur fils autour du monde

L’esprit de Partis pour

On the road, Cantabrie, Espagne

Qu’est-ce qui anime Partis pour ?

Partis pour… Voilà ce que j’aurais aimé écrire sur un petit bout de papier, un matin, à l’attention de mon entourage. Partis pour les routes du monde… Partis à la découverte du monde… Partis pour un long voyage…

Partir ! Ce mot me fait rêver. Il me fait vibrer. Il m’emplit. J’en parle tous les jours, tout le temps. Je le répète comme un mantra… Partir… Ce besoin de bouger, cet appel de l’ailleurs, cette soif de découvertes, cette recherche du sens.

Partir parce que je ne sais pas faire autrement. Partir parce que rester m’est impossible. Frappée, moi aussi, par ce que Baudelaire appelait la « grande maladie de l’horreur du domicile ». Ayant tout essayé pour rester et me construire une vie dans la sédentarité, me convainquant même que je pourrais m’engager dans la simplicité volontaire en ayant mon potager et mes quelques animaux, je n’y arrive pas. Les moments les plus heureux de ma vie, je les ai passés sur la route. Dans une maison ou un appartement, je me sens enfermée. Je tourne comme un lion en cage. Je m’éteins. J’ai besoin de mouvement. D’impermanence. D’espace. De possibles. De bouger, de me libérer, de voler, d’être à l’écoute de ce que me dicte ma petite voix. J’ai besoin de pouvoir rester ou partir. J’ai aussi besoin de me débrouiller seule, d’être confrontée au monde et aux difficultés. De faire face à l’inconfort et aux situations désagréables. Tout comme de vivre des moments forts en émotions et d’apprendre. Le vagabondage, l’errance, comme seule voie de cohérence intérieure et de paix. Partir parce que je n’ai pas le choix, cet appel se faisant chaque jour plus insistant.

Partir pour m’ouvrir au monde aussi. Sortir de ma carapace. Aller voir ce que les autres font. Aller voir qu’il n’y a pas une seule vérité et que notre mode de vie n’est pas la panacée. Aller voir qu’on peut être heureux ailleurs avec moins ou différemment. Retourner à l’essentiel et à l’être. Chercher le sens profond de la vie. Répondre à cette question récurrente : Pourquoi vivre ? Un voyage initiatique que je n’ai jamais fait.

Partir pour prouver à ma famille que la différence fait la richesse. Que les rêves peuvent se réaliser. Qu’aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir choisir notre vie.

Longtemps, j’ai voyagé au travers des livres. Grande lectrice à l’époque où je me cherchais encore. Aujourd’hui, les livres ne me suffisent plus. J’ai besoin de vivre le mouvement, de ressentir, de respirer, de toucher, de voir, de m’impliquer physiquement. Voyager au gré du vent, des rencontres et de mes envies. Voyager en étant totalement présente au monde.

Partis pour le monde avec un enfant

Il m’était inconcevable d’avoir un enfant dans une vie dite normale. Je ne me voyais pas élever un enfant, lui donner le meilleur de moi-même et lui offrir la possibilité de pouvoir s’envoler de ses propres ailes alors que j’avais déjà beaucoup de mal à rester ancrée et forte dans cette vie-là. Quand nous sommes partis vivre sur la route, j’ai réalisé que je voulais voir mon enfant grandir sur les routes et dans le monde. Que je serais capable de m’en occuper et de lui apporter ce que je considère important : lui ouvrir le champ des possibles, l’éveiller aux différences, se recentrer sur l’essentiel, créer du lien, affûter le sens de l’observation, se laisser porter par ses rêves et avoir la force et le courage de les réaliser, lui apprendre la persévérance, lui apprendre à vivre dans toutes sortes de conditions. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire mon article « Pourquoi je n’ai pas arrêté de voyager quand mon fils est né ».

Partir avec lui parce que, aussi égoïste que cela puisse paraître, j’ai besoin de prendre soin de quelqu’un pour me ramener à la réalité et prendre soin de moi aussi. Parce qu’une de mes envies les plus profondes est de transmettre. Transmettre mes valeurs, transmettre l’ouverture d’esprit, transmettre et partager. Partir pour le monde parce qu’il n’y a pas de plus belle école que celle de la route. Le laisser choisir sa voie et guider ses apprentissages en fonction de ses intérêts. Parce que je lui fais confiance pour aller là où le porte sa passion. Parce que je crois qu’il a plus de chance de réussir sa vie et d’être en paix de cette façon.Sacha dans les bois, Deulin

Le projet de Partis pour

Partis pour c’est pour bientôt. Dans quelques mois, nous partons pour une vie nomade, une vie qui me correspond sans imaginer de retour possible à la vie normale.

Il y a tellement de pistes à explorer, de chemins à prendre. Il faut choisir. Et choisir c’est renoncer. Se lancer dans l’aventure, se jeter à la mer et voir où cela nous mènera… Rester soi toujours… S’ouvrir… Croire en son destin… Dépasser ses peurs… Se libérer de ces chaînes qui nous empêchent de vivre.

Notre projet est de parcourir le monde, sans se fixer d’itinéraire, de dates, de durée. Aller au gré du vent, des rêves, des rencontres, des partages… Aller aussi à la rencontre des enfants, voir comment ils vivent, voir comment ils apprennent, sensibiliser Sacha à la différence, favoriser son autonomie, découvrir les alternatives pédagogiques et expérimenter la vie en communauté, se rapprocher de la nature et s’occuper des animaux, découvrir des pays moins connus et parfois y vivre quelques temps.

L’année 2016 de Partis pour

Après avoir pris les décisions importantes en 2014 et avoir mis en œuvre certaines d’entre elles en 2015, nous abordons 2016 en confiance. En 2015, nous avons quitté chacun notre travail salarié pour d’autres projets en indépendant, nous avons retiré Sacha de l’école et avons commencé l’instruction en famille, nous avons quitté notre vie sédentaire pour une vie nomade, j’ai réalisé mon rêve d’habiter (presque) un mois à Sarajevo, nous avons beaucoup voyagé et nous sommes retournés sur les terres de nos premiers voyages en Afrique. Nous nous sommes retrouvés également avec un objectif commun que nous construisons jour après jour. Patiemment. Consciemment. Cette année sera également marquée par de nombreux voyages. Nos destinations, bien qu’elle soient imposées par le travail de Joël, me réjouissent et m’ouvrent de nouveaux horizons. Pour l’instant, nous pouvons déjà vous dire que nous irons en République Tchèque, en Suisse, à Malte, en Moldavie, en Afrique du Sud et en France. Mais comme pour l’année passée, ce ne sont encore que des projections. Nous laissons la porte ouverte aux possibilités, aux opportunités, aux surprises. A toutes ces occasions qui rendent la vie un peu plus palpitante.

Pourquoi le blog de Partis pour ?

Le blog Partis pour est né tout d’abord d’une envie d’écrire et de partager autour du voyage et de la littérature, mes passions. D’une envie aussi de rencontrer et d’échanger avec des personnes qui partagent les mêmes intérêts que moi.

Le blog pour montrer qu’on peut être une femme seule avec un enfant et voyager. Partager mes expériences et en retirer les meilleurs conseils. Donner des renseignements pratiques et des itinéraires pour voyager seule avec un enfant dans les meilleures conditions et pour que chacun y trouve son compte.

Le blog pour partager notre aventure avec la famille et les proches. Avec mon amoureux surtout, qui ne nous accompagnera pas quotidiennement dans cette aventure. L’envie de lui montrer ce que je vois, lui transmettre mes émotions et sentiments, lui décrire mon quotidien.

Le blog pour donner la parole à Sacha quand il sera un peu plus grand. Lui permettre de partager sa vision et pour moi de découvrir comment un enfant voit le monde. Y transcrire ses mots, ses dessins, ses expressions, ses apprentissages, ses ressentis, ses photos aussi. C’est un aspect important pour moi. Partis pour, ce n’est pas seulement la voix d’une maman. C’est la voix d’un enfant qui vit une vie nomade.

Le blog enfin comme vitrine. Le voyage est ma passion et mon rêve. Et je veux en vivre. Pour cela, la première chose à faire est de voyager et d’avoir cette vie nomade. Je ne pourrais plus vivre autrement d’ailleurs. Mais pour voyager quand on n’a pas des économies extensibles, il nous faut gagner de l’argent sur la route. Ce blog a donc également pour vocation de montrer qui nous sommes et ce que nous faisons et rendre mon absolue nécessité viable sur le long terme.

Que trouverez-vous sur Partis pour ?

Vous y trouverez :

  • Un carnet de voyage par destinations : itinéraires, impressions, conseils pratiques, photographies.
  • Un carnet des voyages en train : le train est notre moyen de déplacement préféré et un projet que Joël et moi avons sur le long cours. Découvrez notre dernière errance ferroviaire à Syracuse.
  • Des billets d’humeur sur le voyage et de rencontres avec d’autres voyageurs
  • Un livre pour la route : des conseils de lecture à emporter sur les routes. Des livres pour voyager, des livres à emporter dans sa valise lorsqu’on visite un pays. Des articles sur les aventuriers et voyageurs que j’admire (p. ex. Osa et Martin Johnson, les amants de l’aventure). Des billets sur les livres de voyageurs contemporains. Ayant tenu un blog de littérature pendant plusieurs années, j’avais envie de renouer avec ces billets de lecture et partager autour de cette autre passion qu’est la littérature.
  • Voyager avec un enfant : des réflexions sur le voyage avec un enfant, des informations pratiques concernant le matériel (p. ex. Quel matériel pour voyager avec un enfant en bas âge ?), la santé, les transports, les activités, les apprentissages en voyage, les rencontres avec d’autres enfants et d’autres écoles.

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Florence

    Voilà un billet qui me remplit de joie. Il respire ce qui t’anime, il respire ton allégresse… – il respire, tout simplement !
    Savoir à ton âge aussi profondément qui tu es est une vraie force que peut-être peu de gens possèdent …et que tu es bien partie pour transmettre à Sacha ! 🙂
    Tu es dans ton essence, dans ton énergie en choisissant ces chemins nomades qui t’appellent et qui te correspondent. Quelles que soient les difficultés, t’en aller vers cela va t’ouvrir bien des portes. Cette ardeur à vivre dans l’ouverture et la justesse est à mon humble avis le plus beau cadeau que tu puisses faire à ton fils, à tes proches et à tous ceux dont tu rencontreras la route.
    Au plaisir de vous lire et peut-être de vous recroiser un jour au détour d’un train ou au programme des Etonnants Voyageurs…
    Tu as déjà la flamme, qu’elle t’attire toute la chance possible…Sky is the limit ! 🙂

    1. LaurenceV

      Oh merci Florence pour tes compliments et tes encouragements… Cette route n’est pas si évidente à prendre. Il faut lâcher les amarres, tout ce qui nous retient… Suivre sa route, même si on la connaît, demande de l’engagement, du temps et de la persévérance. Maintenant, ça y est pour de bon. C’est avec plaisir que nous te recroiserons dans un train ou à Saint-Malo… Avec plaisir aussi de partager un bout de route avec toi pour apprendre à croquer. C’est une compétence qui me manque et que j’admire beaucoup chez toi. Merci pour tes mots qui me touchent profondément.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée Required fields are marked *