Edit du 30 janvier 2015 : Cécile et Mathieu du blog Construire le monde m’ont nominée ce mois-ci. Je réponds donc à leurs questions à la suite de Virginie. Allez découvrir le blog de ces deux architectes qui associe voyage, architecture et projet humanitaire. Un angle assez original.

Edit du 5 décembre : Virginie du chouette blog Une bordelaise à Paris m’a nominée dernièrement. Je rajoute donc mes réponses à ses questions à la suite des question de Maëva.

J’ai eu la chance d’être nominée deux fois aux Liebster Awards. J’avais déjà découvert plusieurs blogs que je suis actuellement au moyen de ce principe qui permet également de découvrir autrement les personnes qui se cachent derrière leur blog. C’est donc avec plaisir que je participe à ces Liebster Awards et je remercie particulièrement Aude de La Fille voyage et Maëva de Maë Vagabonde de m’avoir nominée et donc de m’avoir permis de découvrir encore de nouveaux blogs mais aussi de faire connaître le mien.

Petit rappel du principe : le jeu se déroule autour du chiffre 11. Il s’agit donc de faire 11 révélations sur soi, répondre aux 11 questions qui ont été posées par la personne qui nous a nominé (en l’occurrence 22 questions en ce qui me concerne) et enfin poser 11 questions à 11 blogueurs que l’on a envie de faire découvrir ou que l’on apprécie tout simplement.

11 révélations sur moi

  1. J’adore régler tous les petits soucis que l’on peut rencontrer en voyage.
  2. Je lis beaucoup de livres sur l’éducation bienveillante et les pédagogies alternatives (en plus des récits de voyage et romans).
  3. J’ai beaucoup de mal à écrire un article directement sur l’ordinateur. Dans un premier temps, j’ai besoin d’écrire mon texte à la main dans mon carnet. Comme si le fait d’écrire faisait couler mon inspiration.
  4. Marcher me fait un bien fou. D’ailleurs, je rêve de faire un grand voyage à pied quand Sacha sera un peu plus grand.
  5. J’ai fait de la danse classique pendant plus de 20 ans. La danse me manque mais…
  6. … je n’arrive à m’engager dans rien qui pourrait m’obliger à rester ici.
  7. J’essaye de changer mon alimentation. De manger plus sainement et moins. De découvrir des saveurs inconnues. De me sentir mieux dans mon corps.
  8. Je suis incapable de gérer une maison : faire le ménage, la lessive, les courses, les repas, la vaisselle. Pas pour moi. Je me sens vite débordée et ça me stresse.
  9. Je ne mets jamais de crème solaire parce que je déteste ça.
  10. Il m’est impossible de travailler dans un bureau avec des horaires réguliers. Je me déclare inapte au travail de bureau.
  11. Mes petits péchés sédentaires : mes livres et mon lit.

11 réponses aux questions de Aude de La Fille voyage

En voyage, tu es plutôt du genre à planifier ou à laisser les choses venir ?

Tout dépend du voyage. Je planifie surtout quand nous partons à quatre ou pour un court week-end. Sinon, je me renseigne sur l’endroit où je vais et puis je vois comment se mettent les choses. Ce qui me plaît, c’est d’aller au gré du vent et de mes envies. D’avoir cette liberté de choisir mon lendemain.

Quel a été le moment en voyage où tu as le plus heureuse ?

 La période la plus heureuse de ma vie même, c’est quand nous avons tout revendu pour vivre en fourgon aménagé sur les routes. Jusqu’à un certain jour bien précis, j’avais le sentiment d’être enfin dans ma vie, à ma place, en train de faire ce pour quoi j’étais faite. Depuis que cela s’est arrêté, je cherche obstinément à reprendre le contrôle. Petit à petit, j’y arrive.

liebster_awards_fourgon1

Dans quelle situation t’es-tu trouvée en insécurité ?

Euh… Je ne me suis jamais sentie en insécurité. J’ai eu parfois peur comme lorsque nous avons dormi près de Hawza dans le Sahara Occidental. Nous étions seuls au milieu de dunes dans une zone contrôlée par l’armée et où notre présence n’étais pas recommandée. Mais je pense que nous n’étions pas vraiment en situation d’insécurité.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui n’ose pas partir ?

Je n’en donnerais pas parce que c’est un chemin que l’on doit faire tout seul. Ou peut-être bien que si : écoute ta petite voix intérieure et n’aie pas peur de prendre des risques.

As-tu parfois peur de ne pas plaire à tes lecteurs quand tu écris un article ?

Je ne me pose pas la question car je sais qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. On me dit que j’ai un côté un peu intello quand j’écris mes articles. En tout cas, c’est clair que je ne me définis pas comme une fille « cool ». Je suis plutôt rêveuse, poétique, romantique. Je sais que je ne vais pas plaire à tout le monde. Et je sais aussi que certains articles plairont à certains et pas à d’autres. Je ne cherche pas à plaire à tout le monde. Je veux partager mes expériences, mes voyages et mes lectures avec ceux qui auront envie de me lire et de partager aussi avec moi.

Si tu pouvais être à l’endroit exact où tu voulais maintenant, ce serait où ?

Dans ma camionnette quelque part dans le monde ou dans un train en Asie.

Quel est l’objet ramené de voyage que tu préfères ?

Une bague achetée à Sarajevo.

Quel a été ton déclic pour prendre la décision de partir ?

La première fois que nous avons tout quitté, c’était comme une évidence. Je ne sais pas vivre enfermée dans une maison (ou un appartement) avec une routine et le train-train quotidien. Je deviens dépressive (et ce n’est pas exagéré). Je me sens nomade au plus profond de moi. Puis, nous sommes rentrés et j’ai eu cette vie que je ne voulais plus du tout avoir. J’essaye de ressortir de mon marasme et de reprendre le contrôle et de faire ce qui est bon pour moi : redevenir une nomade permanente, aller un partout dans le monde, vivre des expériences inoubliables. De construire quelque chose de solide assez pour que je puisse voyager avec mon fils dans des conditions respectables et d’y aller. Je sais que ce départ au long court est pour très bientôt.

Penses-tu souvent au retour à la maison ?

Quand je voyage, je n’y pense jamais. Par contre, je pense parfois à m’arrêter dans des endroits confortables et agréables pour me reposer et prendre un congé du monde avant de repartir de plus belles.

Si tu devais choisir les trois pays que tu as préférés, quels seraient-ils ?Façade à Scano, Italie

La Bosnie-Herzégovine, le Québec (je sais c’est au Canada mais je ne suis allée qu’au Québec) et l’Italie.

Ta destination de rêve ?

J’en ai pleins ! Dans mes rêves de petite fille, il y avait Kaboul. Peut-être qu’un jour. Et puis aussi, l’Alaska, le Kamchatka, la Mongolie, le lac Tanganyika, Téhéran…

11 réponses aux questions de Maëva de Maë Vagabonde

En quelques mots, explique-nous ton blog.

Partis pour ce sont des articles de réflexion sur le voyage (en train, avec des enfants, …), des itinéraires et des informations pratiques pour voyager dans un pays (ou une partie), des destinations week-end en Belgique, des critiques de livres de voyage ou en rapport avec mes destinations et bien d’autres choses encore en préparation. Un lieu où je partage mes impressions, mes coups de cœur et mes découvertes. Un lieu que je souhaiterais d’échange autour d’une passion : le voyage.

Quel livre t’a fait voyager ?

Il est difficile de ne parler que d’un livre puisque je lis beaucoup. Je parlerais plutôt d’auteur comme Jack London, Ella Maillart, Paul Theroux et bien d’autres. Ce qui m’intéresse dans la littérature c’est de retrouver l’esprit d’aventure. Alors pour ceux qui aiment l’aventure, je ne peux que vous conseiller la nouvelle collection Aventure dirigée par Patrice Fanceschi chez Points. En tous cas, vous trouverez tous mes coups de coeur sur ce blog.

Quelles destinations, où tu n’es pas encore allée, rêves-tu de faire ?

Je renvoie à la dernière question posée par Aude.

Quelle est la chose la plus étrange que tu aies mangé en voyage ?

Euh, je ne sais pas. Je crois n’avoir rien mangé d’étrange en voyage. A moins qu’une pizza aux spaghettis et aux frites mangée à Grand-Mère au Québec soit quelque chose d’étrange. Un grand moment de gastronomie !

Raconte-moi une blague.

Je passe mon tour. Je ne me considère pas comme étant quelqu’un de drôle. En plus, je ne retiens jamais les blagues. Vous pouvez me raconter 50 fois la même, je ne la retiendrai pas. Je n’en raconte donc jamais. Par contre, ce qui me fait rire, c’est surtout le comique de situation.

Tu ne peux emmener qu’un seul objet avec toi, lequel ?

Je dirais mon sac à dos. En espérant pouvoir trouver en route, des cartes, un carnet, un stylo, un appareil photo, …. Sinon, je dirais euh… Un carnet…. Euh… Non… Une carte…. Non ! Un appareil photo.

Contente d’être nominée aux Liebster Awards ?

Oui, je suis contente. Je trouve que c’est un super principe pour découvrir de nouveaux blogs et faire connaître le sien et ceux qu’on aime. Et puis, ça apporte aussi un peu de légèreté.

Es-tu plutôt du genre McGyver ou acheteur compulsif ?

Ni l’un ni l’autre. Je ne suis vraiment pas une acheteuse compulsive (sauf de livres) et je ne sais pas bricoler du tout. Donc, je fais avec les moyens du bord.

Basket et sac à dos ou énorme valise ?

Basket et sac à dos. Et même un sac à dos pour deux : mes affaires et celles de Sacha (avec langes, biberons, doudous, couverture, …) Maintenant, Sacha est grand. Je ne dois plus prendre de langes ni de biberons. Il prend lui aussi son sac à dos. Par contre, je dois encore lui apprendre qu’on n’a pas besoin de 6 petites voitures, 2 motos, 5 doudous, 8 livres, 1 flûte, 2 maracas et des legos. J’essaye de lui apprendre à réduire son sac à l’essentiel.

Ligne Bar - Belgrade

Ligne Bar – Belgrade

Fais-moi rêver en me racontant ton meilleur souvenir de voyage.

Cette question est aussi difficile : ne sélectionner qu’un souvenir parmi de nombreux autres, c’est compliqué. Celui que je vais choisir ne va pas faire rêver : le trajet en train de Bar à Belgrade avec escale à Bijelo Polje. Déjà parce que nous sommes arrivés à la gare de Bar (au Monténégro) bien trop en avance et que j’y ai mangé des saucisses affreuses (je ne comprenais pas ce qui était écrit sur la carte), parce que nous nous sommes arrêtés dans une ville dont nous ne connaissions même pas l’existence avant de nous y arrêter, parce que l’hôtel où nous avons passé la nuit était une expérience communiste, parce que le café y était imbuvable et le petit-déjeune enfumé, parce que nous avons attendu le train le lendemain à la gare de Bijelo Polje pendant des heures sans savoir quand il allait arriver, parce qu’à la gare nous avons rencontré le chef de gare et toute la bureaucratie de la gare, parce que dans le train une dame a joué avec Sacha et nous avons partagé ce moment même sans nous comprendre, parce que la ligne de chemin de fer traverse des paysages sublimes et des villages d’un autre temps, parce que j’adore me retrouver dans des endroits improbables. Je conseillerais cette ligne à tous les amoureux de voyage en train et de paysages montagneux.

11 réponses aux questions de Virginie de Une bordelaise à Paris

En ce moment, tu vis où ?

Pour l’instant, nous vivons dans un petit village de la province du Luxembourg, en Belgique, voisin de Durbuy, considérée comme la plus petite ville du monde, à Tohogne. Nous déménageons beaucoup et ne restons normalement pas plus d’un an quelque part. Ici, c’est une petite exception… Mais, nous repartirons bientôt.

Combien as-tu d’enfants et quel âge ont-ils ?

J’ai un petit garçon de 3 ans. Mon compagnon a un autre fils de 7 ans.

Quelle est ta prochaine destination prévue ?

Nous partons la semaine prochaine à Marseille pendant une semaine. Je suis impatiente de découvrir cette ville fondée par les grecs il y a très longtemps. J’ai l’image d’une Naples française. Hâte de la parcourir à pieds et de découvrir monuments et calanques.

Scano, ItalieQuel a été ton premier voyage avec enfant ?

La première fois que nous sommes partis en vacances avec Sacha, il avait 21 jours et c’était en Bretagne, en famille, dans une maison que nous avions louée pour une semaine. Ce n’était donc pas vraiment un voyage. Notre premier vrai voyage à deux, c’était en Italie. Sacha allait avoir 2 mois et je n’en pouvais plus de rester à la maison. Alors, j’ai pris un pass InterRail et je suis partie 10 jours en train. Ce voyage à deux fut merveilleux et j’en garde d’excellents souvenirs.

Quel a été ton plus beau voyage ?

Question difficile. J’ai eu de nombreux beaux voyages. Un de mes meilleurs souvenirs est notre errance ferroviaire totalement improvisée vers Varsovie. Nous avions quelques jours devant nous et nous avons décidé de prendre le train pour aller à Varsovie, inspirés par Saez. Ce fut notre pemière errance ferroviaire. Nous n’avons pas dormi une seule fois dans un lit en 4 jours. Magdeburg, Berlin, Varsovie, Zakopane, Cracovie, Prague, Siegen, … Un souvenir nostalgique.

Comment gères-tu les vols long courrier avec tes enfants ?

Lorsque nous sommes parties en Asie, nous avions choisi de partir en fin de journée pour qu’ils dorment pendant le trajet. Pour le plus grand, il regardait les dessins animés ou jouait à des jeux sur les télévisions dans l’avion. Il dessinait aussi. Je dois dire que c’était assez facile. Pour le plus petit, un biberon pour le décollage et l’occuper jusqu’à ce qu’il soit fatigué et s’endorme. Nous avons été totalement stupéfaits de la facilité avec laquelle ce sont passés nos vols. Nous n’en revenons pas encore et je ne sais pas vraiment ce que nous avons fait de particulier.

Pour toi, voyager avec des enfants qu’est-ce ça change ?

Pour moi, ce qui change le plus, c’est que le soir, je reste devant la porte de la chambre, assise par terre, à attendre que Sacha s’endorme avec mon ordinateur, un livre ou mon carnet sur les genoux. J’essaye aussi de faire de moins longs trajets sur une journée. Et on ne fait plus certaines activités extrêmes, comme du rafting, du parapente ou de longs treks en montagne. A part ça, je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment changé ma façon de voyager. Quand l’enfant apparaît, il est normal qu’on s’adapte à sa venue que ce soit dans le quotidien sédentaire ou dans le voyage.

Y a-t-il des destinations où tu aimerais aller et où tu ne vas pas parce que tu les juges inadaptées pour des enfants ?

J’aimerais beaucoup aller en Asie centrale. Je trouve toutefois que Sacha est encore petit pour aller se promener dans ces régions montagneuses. Certes, des enfants vivent là. Mais Sacha est né en Belgique où le sommet le plus haut est à 694 mètres. Il n’est donc pas habitué aux hautes altitudes. J’attends donc qu’il grandisse encore un peu pour les parcourir. Je rêve aussi d’aller en Afghanistan. Mais je n’irais pas avec Sacha pour des raisons sécuritaires.

Quel a été ton plus grand bonheur en voyage avec tes enfants ?

Chaque voyage est un bonheur avec Sacha. Même dans les moments plus difficiles, je me sens à ma place et sereine. Je profite donc de chaque instant. Il m’est difficile de répondre à cette question. Quand je réfléchis à une réponse, la seule qui me vient c’est : « Voyager avec mon fils est mon plus grand bonheur quand je voyage avec lui. » J’ai de nombreux beaux souvenirs, des moments qui resteront gravés à jamais. Lorsque nous voyageons à deux, nous nous créons une belle complicité et une relation forte.

Quelle a été ta plus grosse galère en voyage avec tes enfants ?

Je connais plus de galères avec les enfants dans le quotidien qu’en voyage. Mais bon, pour répondre à la question, c’est une galère que nous avons eue avec Grégoire, avant la naissance de Sacha. Nous voyagions à l’époque dans un fourgon aménagé et nous étions au Maroc, à Merzouga. Nous avions également un chien, Platon. Ce matin-là, en nous réveillant au pied de la dune, nous étions heureux d’entamer cette belle journée jusqu’à ce que nous découvrions que l’enfant et le chien avaient fait pipi au lit… La journée commença donc par un lavage de draps et de panier avec nos réserves d’eau. Joël, les draps. Moi, le panier. Nous râlions chacun de notre côté. Pendant ce temps, Grégoire a pris une pelle et est parti avec le chien dans le désert. Nous ne l’avions pas vu ni entendu partir. À un moment donné, un « homme bleu » interpelle Joël et lui demande si c’est à nous l’enfant et le chien qui se promènent seuls au milieu des dunes un peu plus loin. Il aura fallu près d’1 heure à Joël pour aller les récupérer. Malgré la beauté de l’endroit, nous n’avons pas vraiment profité de cette journée. Maintenant, on en rigole. Mais cela aurait pu être bien plus grave.Dunes de l'Erg Chebi, Merzouga, Maroc

Que dirais tu à des parents qui ont peur de voyager avec leurs enfants ?

Faites avant tout ce qui vous semble bon pour vous et vos enfants. Chacun appréhende le voyage à sa façon. Le chemin doit se faire tout seul.

11 réponses aux questions de Céline et Mathieu de Construire le monde

Quel est le film qui te fait le plus voyager ?

Le film qui me fait le plus voyager ? Question difficile. Plusieurs films me viennent en tête dont Le temps des Gitans de Kusturica ou Latcho Drom de Tony Gatlif. Ou encore Into the wild. Mais celui que j’ai envie de placer à la première place en ce moment est le film de Félix van Groeningen, The Broken Circle Breakdown (ou Alabama Monroe pour le titre en français). Bien que ce film se passe en Belgique, en Flandres plus précisément, on a l’impression de voyager aux Etats-Unis grâce à la musique et aux personnages. Ce film est une pure merveille dans la justesse du jeu des acteurs, dans le choix des chansons, dans les images. Et l’histoire est tragique et totalement déchirante. Quelles émotions, quel voyage dans les tréfonds du chagrin et de la douleur, quelle révolte. On en sort avec l’envie et le besoin d’aimer et de le dire. On en sort en sursis. Consultez le site du film et regardez la bande annonce : elle ne vous laissera pas indifférent.

Quelle est la ville la plus éloignée de chez toi que tu aies visitée ?

Ho Chi Minh au Vietnam… Lors de notre premier voyage en Asie du Sud-Est avec les deux enfants. Malheureusement, nous n’y avons pris aucune photo. Trop assommé par la chaleur je crois !

Quel a été ton premier voyage à l’étranger ?

Pour mon premier grand voyage seule, je suis allée au Sénégal, à Guédiawaye. J’avais 17 ans et ce fut un choc énorme ! C’était la première fois que je sortais de mon cocon familial surprotecteur et que j’étais au monde. Je suis contente d’avoir vécu ce voyage et, si je pouvais le refaire, je le ferais autrement car je crois que je manquais encore de maturité pour être assez ouverte et à l’écoute.

Es-tu plutôt soleil et sable chaud, ou neige et sport d’hiver ?

Neige et sport d’hiver sans hésiter ! Je trouve que c’est très beau la plage et le sable chaud, mais je m’y ennuie très très vite parce que d’une part je n’aime pas bronzer et d’autre part je n’aime pas me baigner dans la mer. Je ne m’y sens pas du tout à l’aise. Je préfère la montagne, la neige, la glisse, les raquettes et les bons chocolats chauds.

liebster_road

En partant de Smara (Maroc)

Quel type de voyage préfères-tu (sac à dos et tente, ou tout inclus) ? Et pourquoi ?

J’aime les road trips pour le sentiment de liberté que l’on ressent, pour l’ivresse de la route, pour les nuits dans des endroits improbables. J’aime les voyages en train (hors TGV) pour leur charme, pour la possibilité de rêver en regardant les paysages défilés, de dormir, de lire ou d’écrire, pour les rencontres qu’on peut y faire, pour les lignes magnifiques, pour avoir la liberté de descendre où on veut. Et j’aime les voyages sac à dos aux transports multiples parce qu’ils nous forcent à être totalement au monde. Je rêve de faire de longs voyages à pied. Voyager plus lentement, plus au contact des éléments et des gens, d’une manière plus écologique et retrouver le temps humain, la simplicité et l’authenticité.

Quelle est ta plus belle expérience de voyage ?

Comme je le disais plus haut, je ne peux en sortir une seule ! Il y en a tant ! Un de mes plus beaux souvenirs de voyage, comme je l’ai déjà dit plus haut, est notre première errance ferroviaire vers Varsovie, la musique de Saez en tête, des heures de train successives, des nuits blanches sur des bancs de quais de gare ou dans des wagons complets, Berlin, Varsovie, Zakopane, Prague, pas une seule nuit dans un hôtel, un moment suspendu dans le temps…

Quelle est ta pire expérience de voyage ?

Ma pire expérience ? Même les mauvaises expériences m’ont apporté des choses positives et m’ont donné la sensation d’être vivante. Donc, je n’en ai encore classée aucune dans cette catégorie.

Avec qui préfères-tu voyager (famille, ami(e), conjoint(e), animal, seul) ?

Gare de Siegen

Une nuit sur un banc dans la gare de Siegen (Allemagne)

J’aime voyager avec mon amoureux. Nous avons la même vision du voyage et nous formons une excellente équipe. J’aime voyager avec mon fils parce qu’il est sur la même longueur d’onde que moi et qu’il nous ouvre des portes. Il me permet aussi de voir les choses sous un angle différent et de prendre mon temps. Par contre, c’est plus fatigant quand je suis seule avec lui. Nous devons encore approfondir nos voyages à trois.

Avec quelle célébrité aimerais-tu voyager ? Et pourquoi ?

Je ne me suis jamais posé la question parce que ce n’est pas quelque chose que j’envisage. Mais pour jouer le jeu, je dirais Philippe Gougler parce que j’aime sa façon de présenter les lieux et les gens, son sourire, sa joie et parce que je rêve de voyager dans tous les trains du monde.

Quel pays souhaiterais-tu découvrir si tu n’avais aucune contrainte (temps, argent, situation politique) ?

Je souhaiterais découvrir de nombreux pays, il suffit de voir tous mes rêves. Donc, si je n’avais aucune contrainte, je vivrais de manière nomade et réaliserais chacun des points de ma liste.

Quelle est l’architecture dans le monde que tu as préféré ou que tu souhaiterais découvrir? Et Pourquoi?

Alors ça, c’est une colle. Je n’y connais rien en architecture et, même si je trouve certains bâtiments très beaux, je ne retiens pas leur nom ni leur style architectural. Je parlais récemment de la Gare Calatrava à Liège-Guillemins que je trouve très impressionnante. D’une manière plus classique, j’aime beaucoup les Châteaux de la Loire. Mais ce que j’aime par dessus tout ce sont les habitats nomades (roulottes, caravanes, péniches…) et les tiny houses, ces jolies toutes petites maisons en bois construites sur des remorques. Elles me font rêver !

Les 11 questions auxquelles devront répondre les chanceux nominés

  1. Pour ceux qui n’ont pas encore d’enfants : Si vous aviez un enfant, continueriez-vous à voyager ? Pour ceux qui en ont : pourquoi continuez-vous à voyager avec vos enfants ?
  2. Que vous apporte le voyage ?
  3. Quel a été votre premier voyage marquant ?
  4. On parle toujours des lieux qu’on a adoré, mais dites-moi franchement quel est l’endroit que vous avez le plus détesté ?
  5. Êtes-vous plutôt du genre introverti ou extraverti ?
  6. Quel est votre moyen de transport préféré ?
  7. Pourriez-vous envisager de ne plus voyager et de vous ancrer dans un projet totalement sédentaire ?
  8. Quel personnage (réel ou fictif) vous inspire ?
  9. Comment vivez-vous les retours de voyage ?
  10. En voyage, comment choisissez-vous les endroits où vous allez manger ?
  11. Parvenez-vous toujours à dépasser les barrières de la langue ?

Les 11 heureux élus (s’ils le sont) pour le Liebster Award sont :

 Clo & Clem de Un tour sur terre

Ombeline & Mathieu de En pleine ère

Les potins du blog trotteur

Petits Globetrotteurs

Typhania de Avenue Reine Mathilde

Eva de Vue du Globe

10 fois 80 jours

Astrid et Mélissa de Partons en vadrouille

Flying Downtown

Le tour du monde à 80 cm

Poussette, biberon et sac à dos

Libre à vous de répondre à cette nomination. Il s’agit davantage d’une occasion de partager des blogs que j’apprécie, que je découvre pour certains et que pour d’autres je suis régulièrement.