Juin vient de s’achever et je ne l’ai même pas vu passer. Il faut dire que ce mois a été un peu particulier puisque nous l’avons essentiellement passé en Bosnie-Herzégovine. Je goûte donc avec joie aux prémices de notre future vie nomade. Future parce que nous devons encore trier toutes les affaires que nous avons réussi à accumuler en 2 ans, vider la maison et la relouer. Un gros chantier nous attend cet été. En attendant de nous y attaquer, je vous propose de revenir sur ces petites choses qui ont rendu ce mois encore plus beau.

Une glace chez A Cortina à Liège

Liège, c’est ma ville d’adoption. La ville où j’ai désormais toutes mes bonnes adresses et où je flâne avec plaisir. Avant de partir en Bosnie, j’y ai passé une journée avec Sacha. A midi, nous n’avions pas envie de manger un sandwich ou des pâtes, alors nous sommes allés manger une glace chez A Cortina, un des meilleurs glaciers de la ville.

Pendant ma grossesse, je rêvais de passer des moments gourmands avec mon fils et l’idée me mettait les larmes aux yeux (oui, on est irrationnellement sensible lorsque l’on est enceinte). Chaque fois que j’ai l’occasion de passer ces moments avec Sacha, je suis émue et ravie de pouvoir profiter de ces petits instants de complicité entre mère et fils. De plus, A Cortina est associé à des souvenirs agréables tant dans mon esprit que dans mon corps puisqu’il a comblé toutes mes envies de glace durant une bonne partie de ma grossesse. Chaque jour (ou presque), j’allais me chercher un cornet à la violette que je dégustais ensuite à l’ombre des grands arbres du Parc d’Avroy. Il faisait chaud et agréable. Je profitais de ces belles journées avec légèreté. Y aller donc avec Sacha a remué toutes ces sensations. Comme une bulle de douceur.

Et vous, les Liégeois, quel est votre glacier préféré ?

A Cortina – gelateria e trattoria – Rue de Serbie, 3 – 4000 Liège

Une semaine de road trip

Avant de nous poser trois semaines à Sarajevo, nous avons passé une semaine sur la route entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine. Comme je l’avais déjà évoqué dans cet article, j’aime être sur la route. Elle me procure une énergie folle, m’équilibre et me rend vivante. Cette semaine a donc été source de grande joie pour moi. Surtout qu’elle était associée à un projet qui nous tient particulièrement à cœur et que nous comptons mettre en place dès le printemps prochain. Nous étions en mission de reconnaissance pour l’organisation de futurs voyages thématiques en Bosnie-Herzégovine. Affaire à suivre donc !

Quelques petits plaisirs de cette semaine :

  • tremper les pieds dans l’eau au coucher du soleil à BiogradBiograd, Croatie
  • compter les tortues dans le jardin de notre hôte à OmišUne des nombreuses tortues du jardin, Omis, Croatie
  • randonner sur le plateau de PodveležjeRando sur la plateau de Podvelezje en Herzégovine, Bosnie-Herzégovine
  • faire du rafting en famille sur la NeretvaRafting sur la Neretva, Bosnie-Herzégovine
  • passer une journée sur les pistes sans 4X4 et se croire des aventuriersVieux pont sur une piste, Bosnie-Herzégovine

2 semaines à Sarajevo

Nous sommes depuis 2 semaines déjà à Sarajevo. Joël travaille beaucoup, tous les jours, pendant que Sacha et moi arpentons la ville dans tous les sens. Nous logeons dans un quartier populaire de Novo Sarajevo, loin du centre historique et touristique. Nous y avons nos petite habitudes : la petite épicerie, la boulangerie, la ćevabdžinica, la buregdžinica au coin de la rue, la pâtisserie, nos sorties à vélo, les plaines de jeux d’une autre époque. Nous prenons le temps de visiter la ville et ses alentours. Je m’y sens bien malgré les traces de la guerre encore partout présentes et les jours de pluie fréquents. Trois semaines pour se plonger dans la ville ne permettent pas de la comprendre ni de l’appréhender. Il y a déjà la barrière de la langue, la complexité de la situation politique ici et ma grande timidité. Il y a juste ces petites choses que l’on voit et qu’on ne remarque pas lorsque l’on est seulement de passage. Joël, lui, vit une toute autre expérience puisqu’il plonge chaque jour, 12 heures par jour, dans l’intimité des gens. J’ai hâte de découvrir Sarajevo au travers de son expérience.Dans notre quartier à Malta, Novo Sarajevo, Bosnie-Herzégovine

Depuis mon premier passage à Sarajevo en 2012, je rêvais d’y passer un mois afin de sentir la ville et d’apprendre quelques mots de bosnien. Pour le bosnien, je reviendrai car je n’ai pas réussi à retenir grand chose. Par contre, y rester déjà trois semaines me ravit et rencontre mes attentes. Je sais que nous reviendrons encore et encore dans ce pays. J’en apprendrai chaque fois un peu plus. Ce que je préfère ici, c’est la présence omniprésente de la nature. Immense, sauvage, préservée. Sarajevo est entourée de montagnes et de forêts. En quelques minutes, on est loin de toute agitation urbaine et même de toute présence humaine. Et même si la ville n’est pas spécialement belle, elle a une âme et un cadre qui nous charment. On se prend à rêver aux voyageurs des siècles passés qui arrivaient ici par les montagnes et devaient voir la vieille ville dans son écrin de part et d’autres de la Miljecka. Quel spectacle magique ce devait être !Vue sur Sarajevo, Bosnie-Herzégovine

Un blog qui me fait du bien

Depuis quelques mois déjà, je suis un blog plein de douceur et de tendresse. J’avais envie de le partager avec vous car chaque billet est un véritable petit plaisir savoureux. Ce blog, c’est celui d’Elisa, Et dieu créa. J’aime ses photos et son ton, l’amour qui s’en dégage, la beauté, la tendresse, la joie, le bonheur d’être ensemble, la simplicité aussi… Une maman, ses trois enfants et un amoureux. Les belles choses du quotidien. La douceur des mots.

@By Julot - Et Dieu créa

@By Julot – Et Dieu créa

Le petit plaisir de Sacha

Ce mois-ci, j’ai demandé à Sacha ce qui lui avait fait le plus plaisir ce mois-ci. Son petit plaisir était notre randonnée dans la forêt pour aller voir la cascade Skakavac. C’est le jour où il a marché longtemps sans se plaindre, en regardant toutes les merveilles de la nature, en chantant sur le sentier du retour pour se donner du courage…Skakavac, Bosnie-Herzégovine. Petits plaisirs juin

Le beau mois de juin s’achève et juillet semble lui aussi apporter son lot de petits plaisirs. Nous partons au Pays de Galles pour participer au HESFES, le festival d’été rassemblant des familles pratiquant l’IEF ou la non-scolarisation de partout dans le monde. Et petite surprise pour les enfants, nous passerons une nuit sur le ferry entre Amsterdam et Newcastle. Merci DFDS Seaways !

Pour d’autres petits plaisirs, je vous invite à lire le billet de Tiphanya sur ses Petits plaisirs de juin en Alsace !