Lorsque l’on a l’impression que le beau mois de mai n’a pas été si beau que ça pour nous, il est bon de s’y replonger et d’épingler tous les petits moments qui nous ont fait du bien. Un mois fait de hauts et de bas, de projets qui donnent des ailes et de durs retours à la réalité, de soucis physiques qui traînent, d’émotions contrastées et de frustrations liées au constat du temps qui passe mais toujours de foi en l’avenir… Voici donc les petites touches qui ont embelli ce joli mois de mai…

Coup de cœur pour Ajaccio

Début mai, je me suis rendue à Ajaccio en Corse dans le cadre du Salon des Blogueurs de voyage. Je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup me promener dans la ville mais lors de ce salon j’ai eu la chance de participer à une magnifique randonnée sur le Sentier des Crêtes et de m’initier au paddle en mer le long de la côte. Et, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce paysage : la mer comme une invitation à aller me rafraîchir dans ses eaux cristallines, les montagnes comme une promesse de randonnées exceptionnelles dans des lieux encore préservés et sauvages, le maquis en fleurs aux senteurs enivrantes, le soleil qui m’enveloppe d’une chaleur bienfaisante (malgré les coups de soleil qui sont la conséquence de mon désamour pour les crèmes solaires)… Et puis, les soirées dans des endroits magnifiques à déguster les spécialités corses… J’ai très envie de retourner sur cette île qui semble offrir tant de paysages différents et où les traditions semblent encore préservées. J’aimerais prendre le temps, m’arrêter et vivre à son rythme, marcher, sentir et goûter. Un nouveau rêve dans ma tête…Petits plaisirs mai. Randonnée sur le Sentier des Crêtes à Ajaccio, Corse

Un retour plein de tendresse et de projets

Même si je me plaisais bien en Corse, j’étais heureuse de rentrer et de retrouver ma petite famille. Un long voyage qui se termine par un chassé-croisé sur les quais de la Gare du midi et des retrouvailles joyeuses au pied d’un escalator. La joie d’être à nouveau ensemble. Et puis, un retour avec de nouvelles perspectives, de nouveaux projets communs. Le TBEX et le Salon des Blogueurs de voyage permettent de prendre un peu distance avec ce que l’on fait au quotidien, permettent de se poser de nouvelles questions et d’avoir un regard critique et stimulent l’esprit vers des voies qu’on avait mises de côté par manque de vision ou d’énergie. Participer à ces deux événements m’a apporté beaucoup d’énergie positive et une confirmation de continuer à poursuivre mes rêves et à me construire la vie que je souhaite avoir. Dans la vie, il faut prendre des risques, oser se lancer, définir sa route et la suivre en essayant de prendre le moins possible des chemins qui nous ramènent en arrière.

Petits plaisirs Mai. Gare du Nord en attendant le Thalys qui me ramènera en Belgique.

En attendant le Thalys

 Une jolie Fête des mères

En Belgique, la Fête des mères a lieu le deuxième dimanche de mai. Et à cette occasion, j’ai reçu deux beaux tableaux réalisés par Sacha. De plus, j’ai eu droit à une belle table gourmande, préparée et dressée par Joël et Sacha, pour éveiller nos papilles. Merci pour cette douce attention qui embellit notre quotidien.Petits plaisirs mai Fête des mères

Un dîner d’anniversaire au Havre

Je tenais beaucoup à ne pas passer mon anniversaire en Belgique. Nous sommes donc partis le jour même pour Saint-Malo, en Bretagne. Sur la route, l’envie nous prend de nous arrêter plus tôt afin de pouvoir profiter de notre soirée. Nous passons depuis des années devant Le Havre mais nous ne nous y étions jamais arrêtés. Ce 19 mai donc, nous nous y sommes arrêtés. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Le Havre a une architecture très particulière qui nous a beaucoup interpellés. En effet, lors de la Deuxième Guerre Mondiale, toute une partie de la ville a été détruite par les bombardements. Elle a ensuite été reconstruite par un architecte passionné par le béton, Auguste Perret, entre 1945 et 1964. Une ville de béton, des formes géométriques froides, une uniformité (presque) dérangeante… Et pourtant, il s’en dégage une certaine beauté, une harmonie renforcée par le travail des paysagistes urbains. Et puis, il y a ce volcan quand on arrive au centre de la ville. Le site, restauré et réhabilité par Oscar Niemeyer, le grand architecte brésilien, accueille la Scène nationale du Havre et la future bibliothèque municipale. Le Havre surprend architecturalement. Et puis, pour fêter mon anniversaire, nous sommes allés à la taverne La Paillette, véritable institution havraise. Une cuisine de brasserie copieuse, avec des spécialités alsaciennes, des plateaux de fruits de mer et un large choix de poissons. Un endroit chaleureux, adapté aux familles avec de jeunes enfants. Nous y avons dégusté la bière Paillette, ronde et douce, une bière brassée spécialement pour la taverne. Nous y avons passé une excellente soirée.

Le Havre Petits Plaisirs MaiPetits plaisirs mai Taverne La Paillette Bières

Une journée au Parc Chlorophylle avec les enfants

Pas loin de chez nous, à Dochamps, du côté de Manhay, se trouve un parc récréatif et ludique parfait pour y passer une journée en famille, y apprendre des tas de choses sur la forêt et ses habitants et se défouler un petit peu. Le parc Chlorophylle se présente sous forme d’un parcours avec des ateliers ludiques en bois, des postes d’observation, des jeux et des panneaux explicatifs pour découvrir la nature au moyen de tous nos sens. Des sculptures réalisées à partir de matériaux naturels ponctuent le chemin et nous enchantent. Les explications sont claires et compréhensibles pour tous. Les plus petits, comme les plus grands, découvrent par le jeu, l’observation et les mouvements du corps. Le promeneur est actif et c’est au travers d’activités physiques qu’il découvre l’agilité des animaux et leurs particularités. Pas de sollicitations commerciales ni de plastique ni de bruits. Juste le chant des oiseaux, le bruit du vent dans les feuilles, les rires et les cris des enfants. Toutes les constructions sont en bois, les plaines de jeux incroyables (et qui font rêver tous les enfants) stimulent l’agilité et le dépassement de soi. On se transforme le temps d’un parcours en écureuil ou en singe. On voit le monde d’en haut et on observe la cime des arbres. Nous y avons passé une journée paisible et amusante. Nous y avons tous trouvé notre compte. Si vous êtes dans la région (ou même un peu plus loin), n’hésitez pas à aller y faire un tour. En plus, la vue depuis la terrasse du restaurant est sublime. Parc Chlorophylle Petits Plaisirs maiParc Chlorophylle, Dochamps, Petits plaisirs maiParc Chlorophylle, Dochamps, Petits plaisirs mai

Autres petits plaisirs du mois :

Fêter mon anniversaire en famille chez ma grand-mère avec au menu de la cuisine thaïlandaise et de succulentes tartes de chez Les Tartes de Françoise (merveilleux et fruits rouge meringuée). Ces tartes sont à tomber !

Passer une après-midi à Liège et découvrir une nouvelle adresse où déguster de délicieux pastramis et boire une limonade maison : le Caffé Internazionale.Petits plaisirs mai Caffé Internazionale Pastrami Liège

Aller au cinéma avec les enfants voir Shaun le Mouton à Marche-en-Famenne et manger du pop-corn. Un film d’animation en pâte à modeler très drôle par les créateurs de Wallace et Gromit. Le film est une vraie réussite car nous avons tous ri bien qu’il n’y ait aucune parole compréhensible échangée entre les personnages

Aller rêver de camping cars pour une autre vie chez AJD. Oui, une visite chez un revendeur de camping cars et de caravanes me fera plus plaisir qu’une séance de lèche-vitrine.

Terminer (ou presque) le site professionnel de Joël, Celops Consulting, et recevoir quelques commentaires positifs sur le site.

Aller en famille se refaire une nouvelle tête et sortir avec un fils coiffé avec une crête… Il a quelques gênes punks cet enfant et ce n’est pas pour me déplaire ! (Non, je ne l’ai pas forcé. C’était son rêve !)

Poser un premier pied dans cette nouvelle vie que nous mettons en place en ayant retiré Sacha de l’école. Je suis heureuse de cette décision qui nous demande encore de trouver un rythme au quotidien et de l’organisation mais qui correspond tant à mes aspirations et à notre volonté d’être plus libre et de profiter de l’école de la vie. Sacha le vit très bien et ne demande jamais à y aller pour l’instant. Et quand on lui demande s’il va à l’école, il répond tout simplement qu’il n’y va plus maintenant parce qu’on voyage. Il avait perdu beaucoup en autonomie et en psychomotricité ces derniers temps. Le fait de ne plus aller à l’école lui permet d’en retrouver petit à petit.

Passer quelques jours à Saint-Malo sous la tente même si nous avons mal dormi, même si nous avons eu froid et même s’il n’y avait pas le wifi dans le camping (alors que Joël avait pas mal de travail à gérer à distance).Petits Plaisirs Mai à Saint-Malo, Bretagne

J’aurais aimé ajouter le Festival des Etonnants Voyageurs à Saint-Malo mais ce fut une déception pour nous. Peut-être avons-nous changé ? Peut-être est-ce le festival et son esprit qui ont changé ? Peut-être les deux ? Mais nous n’avons pas été enchantés par cette édition. J’y reviendrai dans un prochain article.

En écrivant cet article, je me rends compte que j’ai quand même vécu pas mal de beaux moments ce mois-ci ! Voilà un des avantages de prendre le temps de se poser et de revenir en arrière : voir les bons côtés ! Le mois de juin s’annonce très bien puisque nous passerons 1 semaine sur les routes de Bosnie et 3 semaines à Sarajevo. J’ai hâte de retourner dans ce pays que j’aime tant.

Cette série d’articles m’a été inspirée par Virginie du blog Une bordelaise à Paris.

Les épisodes précédents : Mes petits plaisirs de mars, Mes petits plaisirs d’avril.