Blog et carnet de voyage d'une maman, d'un papa et de leur fils autour du monde

Itinéraire d’un road trip au Danemark

Itinéraire road trip DanemarkUn road trip au Danemark, ou plus précisément dans le Jutland, la partie continentale du pays. Un road trip en deux temps. D’abord, Sacha et moi, 10 jours, en train, voiture et bus. Ensuite, avec Joël, en voiture. Le Danemark n’était pas du tout un pays où je rêvais d’aller. Je n’avais même jamais songé à y mettre les pieds, à l’exception de Copenhague bien sûr. Pour des raisons professionnelles, Joël devait s’y rendre, je l’ai suivi et je ne regrette pas du tout notre voyage. Le mois de février n’est peut-être pas la bonne période pour découvrir le Danemark : peu de journées ensoleillées, des musées aux heures d’ouverture réduites et un vent très froid. J’ai vraiment été surprise par ce vent qui souffle fort. Sa puissance a même façonné le paysage et doit sûrement être à l’origine de la présence de tant d’éoliennes. Je vous livre ici notre itinéraire. Pas très rationnel, nous avons surtout fonctionné à l’envie et en fonction des opportunités.

Jour 1 : Aalborg

Entrés sur le territoire danois, il y a encore de la neige et les températures sont négatives malgré un grand soleil. Joël nous dépose à Aalborg avant de continuer sa route un peu plus au nord. Nos premières impressions : le pays est légèrement vallonné, il y a beaucoup de fermes et les toilettes sur les aires d’autoroute sont propres. Nous commençons à convertir les prix et nous sommes assez surpris. Notre valisé déposée dans notre chambre, nous sortons et partons découvrir le quartier. Je n’ai pas envie de cuisiner ce soir. Nous nous arrêtons alors pour manger au Caféministeriet. Rien de spécial si ce n’est que le menu enfant était équilibré (ce qui est rarement le cas) et ludique (il peut se manger avec les doigts) : boulettes de poisson, légumes crus en bâtonnets, cake aux légumes et au poisson, gâteau de pommes de terre. J’en aurais bien pris un aussi !Aalborg, Danemark

Jour 2 : Aalborg

La grande question du jour est de savoir si nous allons au zoo d’Aalborg ou pas. Je n’en ai pas très envie. Je n’aime pas les zoos, il fait froid, nous ne restons qu’un jour dans cette ville. De plus, j’ai déjà prévu d’aller en visiter un à Randers. Sacha ne semble pas plus emballer que moi. Nous ferons un tour en ville et irons au Lindholm Høje Museum en bus. Aalborg, 4e ville du Danemark, est située au bord du Limfjord et se parcourt facilement à pied. Dans les ruelles, quelques petites maisons charmantes. On dirait des maisons de poupée. Je constaterai par la suite que ces petites maisons ouvrières sont typiquement danoises. Elles semblent chaleureuses et confortables. On passe devant la grande cathédrale luthérienne Saint-Budolphe toute blanche, le château d’Aalborg (qui ne ressemble en rien à un château), on découvre au bord du fjord le centre Utzon, un centre d’art, d’architecture et de design dont l’architecture rappelle le travail du célèbre architecte de l’opéra de Sydney, des vieilles maisons bourgeoises… J’aime la vue enneigée sur le port. Nous prenons un chocolat chaud dans un café cosy qui invite au voyage, Behag Din Smag, avant de prendre le bus pour nous rendre au cimetière viking surplombant la ville, un peu plus au nord. Lindholm Høje. Il se dégage de cet endroit une atmosphère particulière. Le calme, l’histoire, les âmes qui l’habitent encore, les pierres, la lumière. Nous en profitons pour jouer un peu dans la neige (tant qu’il y en a). Le musée, bien caché derrière le site, explique la vie au temps de l’âge de fer et des vikings avec de jolies mises en scène qui permettent de capter l’attention des enfants. Et si votre enfant n’aime pas la visite, un bac à sable pour jouer à l’archéologue se trouve dans le hall du musée. En sortant du musée, le soleil brillait et le temps s’était réchauffé. La neige était en train de fondre. Nous n’en aurons plus jusqu’à la fin du voyage. De retour en ville, j’aurais aimé faire un tour au musée d’histoire de la ville. Il est trop tard, le musée ferme à 16h.Centre Utzon, Aalborg, Danemark

Cathédrale Aalborg, Danemark

Où boire un bon chocolat chaud accompagné d’une viennoiserie ?

Behag Din Smag – Maren Turis Gade – 9000 Aalborg

Où manger ?

Caféministeriet – Møllegade, 19 –  9000 Aalborg

La Bontà – Gravensgade, 7 – 9000 AalborgLa Bontà, Aalborg, Danemark

Que faire ?

Lindholm Høje – Vendilavej, 11 – 9400 Nørresundby (Pour y aller depuis Aalborg en bus, prendre le 2C)Lindholm Hoje, Aalborg, Danemark

Jour 3 : Aalborg – Randers

Ce matin, il pleut et le vent fort accentue la sensation de froid. Nous marchons jusqu’à la gare où nous prendrons le train pour Randers. Alors que j’achète mon ticket, je trouve 200 DKK à côté de la machine. Personne autour. Je les ramasse. C’est mon jour de chance et la première fois que je trouve de l’argent par terre. Mon billet de train est entièrement remboursé. Dans le hall de la gare, le rêve de tout enfant : un circuit de train miniature. Les yeux de Sacha brillent et nous passons 20 minutes à observer les trains, les gares, les villages, les personnages.

Randers. Au départ, je n’avais pas prévu d’y aller. Mais, suite à l’invitation de Marianne, une couchsurfeuse, j’ai décidé d’aller y faire un petit tour. C’est l’occasion d’échanger autour de la culture danoise, d’apprendre quelques mots de danois (tous oubliés mis à part « Tak » qui signifie « Merci ») et de vivre une expérience plus personnelle et chaleureuse. Arrivés à Randers, nous devons marcher 3km pour rejoindre l’appartement de notre hôte. Sacha me suit, sans se plaindre. Il faut juste composer avec sa curiosité et son côté rêveur qui font qu’il s’arrête dès qu’un bruit, une image, des gens l’interpellent. Au moins, j’ai le temps de me reposer. Parfois, j’ai l’impression qu’il vit sur une autre planète. J’aime ce côté-là chez lui (qui peut-être agaçant lorsque l’on est pressé). Nous nous installons chez notre hôte. Elle nous conseille d’aller à la bibliothèque de Randers qui est très agréable pour les enfants et qui se situe dans le même bâtiment que les deux musées de la ville. Et en effet, belle surprise, cette bibliothèque est magique. Il y a des jeux de sociétés en libre accès et un espace pour y jouer en famille, il y a un théâtre de marionnettes, des déguisements, une plaine de jeux, des livres facilement accessibles pour les enfants, des ordinateurs pour jouer à des jeux vidéos, des fauteuils au centre avec toute la presse quotidienne et mensuelle, des tas d’activités, des expositions, … Cet endroit est vivant. Nous y restons jusqu’à sa fermeture, à jouer bien au chaud. Ensuite, nous allons visiter le musée d’art moderne et contemporain. L’entrée est gratuite. Le musée est plus classique dans son approche mais offre un bel aperçu de l’art danois. Ce soir, un plat belge au menu : stoemp aux carottes.

Jour 4 : Randers

Aujourd’hui, c’est dimanche. Et que fait-on le dimanche à Randers quand on a des enfants ? On va au Randers Regnskov. Il s’agit d’un zoo un peu particulier puisqu’il est composé de trois dômes reproduisant chacun l’environnement de la forêt tropicale en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud. Certains animaux, comme les petits singes, les oiseaux, les chauves-souris, le coq ou les insectes, circulent « librement » dans ces dômes, d’autres sont dans des enclos. Il y fait chaud et humide. On peut jouer à l’explorateur et le parcours est assez ludique pour les enfants (avec un pont suspendu). Nous avons découvert des animaux que nous ne connaissions pas et j’ai tenté de répondre aux nombreuses questions de Sacha qui ne comprenait pas, par exemple, pourquoi les crocodiles étaient enfermés et pourquoi ils ne bougeaient pas. Ce zoo est original mais, comme à chaque fois, j’ai été très mal à l’aise. Je n’aime pas les zoos. Je n’aime pas voir les animaux privés de liberté et d’espace. Je n’aime pas me voir en train de les regarder. Je n’arrête pas de me dire : « Et si c’était moi ainsi exposée dans un enclos aux regards de centaines de personnes par jour et privée de ma liberté de mouvement ? ». Alors, oui, d’un certain côté, les zoos permettent aux enfants de découvrir la faune sauvage et de protéger certaines espèces animales. Mais, il y a quelque chose de malsain et je ressens ce malaise à chaque fois que je vais dans un zoo. Je crois que c’était ma dernière tentative. Je préfère lui montrer les animaux de chez nous en liberté et, les autres, au travers de magnifiques livres photo. Et, un jour, peut-être aura-t-il l’occasion d’aller en voir dans leur milieu naturel.Randers Regnskov, Danemark

Que faire ?

Randers Regnskov – Tørvebryggen, 11 – 8900 Randers (180 DKK/ Adulte, 100 DKK de 3 à 11 ans, gratuit pour les moins de 3 ans)

Randers Bibliotek – Stemannsgade, 2 – 8900 Randers

Jour 5 : Randers – Silkeborg – Aarhus

Notre hôte hébergeait aussi un grec, Christoforos, venu au Danemark pour une conférence et en profitant pour faire le tour du pays en voiture. Il nous a alors proposé de nous conduire à Aarhus, notre destination du jour, si nous acceptions d’aller à Silkeborg avec lui. Je n’y vois aucun inconvénient et me réjouis même de ces imprévus du voyage. Après une longue attente chez notre hôte, il arrive enfin pour nous récupérer (je n’avais pas envie d’aller visiter la reconstitution de la maison d’Elvis Presley quelque part dans la campagne danoise). Direction Silkeborg où nous visitons le musée qui conserve une momie, l’homme de Tollund, retrouvée dans la tourbière de Tollund, d’où son nom. Il s’agit du cadavre d’un homme sacrifié naturellement momifié qui aurait près de 2400 ans. Si cet homme vous intrigue, je vous invite à lire cet article sur Le Bloug. Mais, mis à part, cette momie, rien d’exceptionnel dans ce musée de facture classique qui offre toutefois la possibilité aux enfants de créer des poupées ou de dessiner avec une animatrice. Nous faisons le tour de la ville, nous baladons au bord du lac et reprenons la route en direction de l’Himmelbjerget, considérée longtemps comme étant le point culminant du Danemark à 147m (détrônée par le Møllehøj qui est situé à 170m d’altitude). La brume qui s’installe, le soleil couchant, les arbres dénudés, le vent donnent une dimension mystérieuse et romantique au lieu. Je pourrais rester des heures assises sur ce banc à regarder, songeuse, le paysage. Après un tour à la plaine de jeux, le soleil est couché et nous prenons la direction d’Aarhus où j’ai réservé une chambre dans une auberge de jeunesse.Lac de Silkeborg, Danemark

Himmelbjerget, Danemark

Que faire ?

Museum Silkeborg – Hovedgårdsvej 7 – 8600 Silkeborg (50 DKK/adulte, gratuit pour les moins de 18 ans)Musée Silkeborg, Danemark

Jour 6-7-8 : Aarhus

J’ai beaucoup aimé Aarhus et ses musées. Nous y sommes restés 3 jours pendant lesquels nous avons visité la Vieille Ville (Den Gamle By), le ARoS Museum et le Moesgaard Museum. Pour en savoir plus sur ces musées, je vous invité à lire mon article consacré aux musées que nous avons visités au Danemark, « Se réconcilier avec les musées au Danemark ». J’avoue que je serais bien restée encore quelques jours à Aarhus. C’est une ville dynamique, au bord de la mer, entourée de parcs et de forêts, culturelle et pas trop grande. Elle a tout pour plaire.ARoS Museum, Aarhus, Danemark

Jour 9 : Aarhus – Nørre Snede

Nous quittons Aarhus, invités à nouveau par un couchsurfeur, Lars, à Nørre Snede. Un village au centre du Jutland. Pas d’attractions touristiques, mais à proximité d’Herning. Amusée par les détours et les nouvelles rencontres, j’accepte donc cette invitation. Mais avant de prendre le bus, nous allons manger dans une sorte de brasserie qui sert des plats traditionnels danois, Raadhuus Kaféen. Nous prenons des tartines aux crevettes et aux œufs pour Sacha, au poulet pour moi. C’est frais, c’est fin. Plus de garniture que de pain, nous restons un peu sur notre faim lorsque nous sortons pour aller prendre le bus qui nous conduira à Nørre Snede. Lars nous prépare un excellent repas végétarien et nous propose ensuite une séance de musique. Il est thérapeute musical. Nous jouons du piano, de la batterie, de la guitare et un instrument africain très amusant, dont j’ai oublié le nom, qui s’apparente à une sorte de xylophone en bois. Nous jouons tous ensemble. Sacha est aux anges et je me libère.

Où manger

Raadhuus Kaféen – Sønder Allé 3 – 8000 Aarhus

Jour 10 : Nørre Snede – Herning – Nørre SnedeHerning, Danemark

Triste journée des amoureux. Le ciel est bas, il fait gris et froid, Joël me manque et le Heart Museum à Herning (Musée d’art contemporain) ne nous plait pas du tout. Situé dans une zone industrielle, le musée est froid et les expositions ne me parlent pas. Je m’interroge sur ce qu’est l’art et à partir de quel moment on décrète qu’untel est artiste et untel ne l’est pas. Sur quelle base la valeur de ces œuvres est-elle jugée ? Pourquoi certains artistes ne sont-ils pas reconnus alors que leur travail est remarquable et chamboulant alors que d’autres sont reconnus pour des œuvres qui ne sortent pas de l’ordinaire ? Je me dis que tout est une question de goût, de sensibilité, de subjectivité. Je crois que je ne comprendrai jamais le monde de l’art. Nous discutons de cette question avec Lars dans le bus de retour. En rentrant, je prépare les choux-rouge de ma grand-mère (à la flamande) en remplaçant le sucre par de la cardamome. Excellent résultat.

Jour 11 : Nørre Snede – Viborg – Frederikshavn

Enfin, le jour des retrouvailles ! Je prépare nos sacs avec impatience et nous attendons le bus pour Viborg où nous avons décidé de nous retrouver en clin d’œil à la chanson de Julien Doré. Nous arrivons bien avant Joël, l’auberge est assez loin à pied et il pleuvine. Nous allons nous poser dans un café pour l’attendre et, lorsque nous entrons, je me rends compte que nous sommes dans la cafétéria de la piscine de Viborg. Sacha veut aller à la piscine car il y a des toboggans. Je n’ai pas pris de maillots, nous attendrons dans la cafétéria en mangeant des frites et une glace. Le lieu est incongru. J’observe les gens. On est dimanche. Beaucoup de familles. La piscine semble très chouette et bien aménagée pour les petits. Enfin, Joël nous rejoint. Nous ne voulons pas rester à Viborg. L’endroit nous déprime. Comme nous avons envie d’aller tout au nord du Danemark, nous reprenons la route en direction Frederikshavn. L’auberge est agréable et pas trop chère.

Où loger ?

Danhostel Frederikshavn – Læsøgade, 18 – 9900 Frederikshavn

Jour 12 : Frederikshavn – Skagen – HjørringSkagen, Danemark

Quel confort et quelle liberté que de voyager avec son propre véhicule ! Nous quittons Frederikshavn pour Skagen, la ville des peintres. Encore une fois, le soleil n’est pas au rendez-vous et le vent est glacial. La plupart des musées de Skagen sont fermés. Nous ferons donc un tour dans la ville, irons boire un chocolat chaud accompagné d’une petite pâtisserie et reprendrons la route en direction de Grenen, la pointe nord du Danemark, une langue de sable au bout de laquelle se rencontre deux courants marins, le Skagerrak et le Kattegat, deux mers, la Mer du Nord et la Mer Baltique, sans se mélanger. Les vagues se fracassent les unes contre les autres. L’endroit est magique, surtout dans les conditions dans lesquelles nous le découvrons. Nous sommes obligés de sortir nos vêtements de ski pour se protéger du vent. Les nuages sont bas. Sacha a du mal à avancer face au vent. Nous savourons malgré tout ce moment. Heureux d’être là. Nous croisons une famille avec trois enfants. Ils s’arrêtent au bord de l’eau et les deux plus grands commencent à se déshabiller et plongent dans l’eau. Nous n’en revenons pas. Et le contraste entre ces jeunes en maillots de bain et nous en tenue de ski est assez amusant. Quel courage ! Ou quelle folie ! Nous découvrons aussi aujourd’hui un autre endroit étonnant du Danemark : la Råbjerg Mile. Une immense dune mobile de sable blanc au milieu la terre. Tout autour des herbes et des conifères. Formée au 16e siècle sur la côté ouest, elle se déplace, poussée par les vents forts, d’environ 18 m/an vers le Nord Est. Le Danemark a été marqué par les déplacements de dunes de sable et des barrières naturelles ont été mises en place pour les contenir. Toutefois, cette dune-ci n’a pas été mise sous contrôle et poursuit son déplacement. Le vent soufflait encore plus fort, le ciel bas et l’obscurité s’en venant, nous avons vraiment aimé l’atmosphère qui se dégageait de cette dune. Avant qu’il ne fasse noir, nous rejoignons la voiture et décidons d’aller vers la côte ouest cette fois, vers Hjørring, où nous trouvons, perdu au milieu de la campagne, un merveilleux bed & breakfast aux propriétaires charmants qui ne s’attendaient pas du tout à recevoir notre visite. La dame nous emmène dans un petit appartement. Il fait bon, il est confortable. Nous nous sentons comme chez nous.Grenen, Danemark

Grenen, Danemark

Rabjerg Mile, Danemark

Où boire un bon chocolat chaud ?

Iscaféen – Oddevej 2A – 9990 SkagenIsCaféen, Skagen Danemark

Une bonne boucherie à Skagen ?

Slagter Munch – Sct. Laurentii Vej 1 – 9990 SkagenSlagter Munch, Skagen, Danemark

Où loger ?

Paradiset Bed & Breakfast – Rountvedvej, 61 – 9800 Hjørring

Jour 13 : Hjørring – Nykøbing Mors

Au matin, nous découvrons les lieux. Le jardin est immense, avec un petit lac et une barque pour l’été. Cet endroit porte bien son nom. Un petit paradis qui donne envie d’y rester encore quelques jours. Mais, il nous faut repartir. Aujourd’hui, nous décidons de suivre la Marguerite, une route touristique qui traverse les endroits les plus jolis du Danemark. Après une matinée grise encore, le soleil est revenu et nous offre de beaux paysages, relativement plats et monotones. Nous croisons des cygnes sauvages, des éoliennes, des fermes et quelques villages isolés. Nous longeons les dunes, apercevons la mer ou un fjord. Le paysage n’est pas très varié mais nous aimons être sur la route. Nous nous arrêtons pour prendre des photos ou nous dégourdir les jambes dans les dunes et sur la plage du parc national de Thy (à proximité de Hanstholm). Belle journée donc sur la route Marguerite. Nous faisons étape à Nykøbing Mors. L’auberge de jeunesse est fermée. L’hôtel n’a pas de chambre disponible. Pour notre plus grand bonheur, car nous dénichons alors un charmant bed & breakfast très bon marché à quelques kilomètres du centre. Nous sommes logés dans une petite cabane en bois bien pensée et « hygge ». L’endroit est très agréable et un paradis pour les enfants : oies, poules, balançoire, potager, grand jardin.Cygnes sur la route Marguerite, DanemarkRoute Marguerite, Danemark

Ile de Mors, Route Marguerite, Danemark

Que faire ?

Parc National de Thy – Kirkevej 9, 1. sal – 7760 HurupParc National de Thy, Danemark

Où loger ?

Agerdal Bed & Breakfast – Elsøvej 150 – 7900 Nykøbing MorsB&B Agerdal, Danemark

Jour 14 : Nykobing Mors – Vejle

Deuxième journée sur la route Marguerite. Sous un ciel bas et gris, le vent et la pluie ont remplacé le beau soleil de la veille. Nous passons d’îles en îles sur des ferrys. Seules attractions de la journée. Nous ne voyons que des fermes et des éoliennes. Les paysages sont assez monotones. Notre moral est comme le temps… Nous décidons alors de nous rapprocher d’Odense et de retourner en ville. Nous trouvons une auberge de jeunesse à Vejle, le prix nous reste un peu en travers de la gorge. On ne peut pas avoir tous les soirs la même chance.Route Marguerite, DanemarkSur la route Marguerite, Danemark

Jour 15 : Vejle – Odense

Nous quittons Vejle au plus tôt et prenons la direction d’Odense, la ville natale du célèbre conteur de notre enfance, H. C. Andersen. Outre les deux musées que nous avons visités, la Maison d’Andersen et le Brandts Museum dont j’ai parlé dans cet article, nous avons arpenté quelques rues et ruelles de la ville avec plaisir et nous sommes allés manger des tartines dans un endroit très chouette, le Kong Volmer. Les tartines étaient très bonnes (à l’exception des tartines pour enfants), mais à nouveau nous sommes restés sur notre faim. Nous en avons chacun pris une. En fait, il faut en prendre plusieurs, le principe étant de varier les saveurs et les goûts. Sauf que nous en avons eu pour 50€ pour nos 3 petites tartines et qu’on ne se voyait pas encore payer 50€. Nous n’avons pas testé la baraque à hot dog. Oui, on est des petites natures, mais manger debout dans le vent froid et sous la pluie ne nous a pas trop tenté. C’est dommage.

Où manger ?

Kong Volmer – Brandts Passage, 13 – 5000 OdenseKong Volmer, Odense, Danemark

Où dormir ?

Amalie Bed & Breakfast – Juelsgade, 32 – 5000 Odense

Jour 16 : Odense – Ribe

Enfin, pour notre dernier jour au Danemark, j’insiste pour aller à Ribe, la plus ancienne ville du Danemark, pour ses maisons médiévales et son atmosphère. Le soleil n’est toujours pas de la partie et nous arrivons à Ribe sous la pluie. Après un premier tour en voiture, on se décide à aller découvrir la cité médiévale. Sacha râle, il n’a pas envie de marcher sous la pluie. Nous non plus. Nous cherchons alors un restaurant et sommes attirés par une vieille maison toute de guingois, avec des petites fenêtres, une petite porte et une lumière chaleureuses à l’intérieur. Le Weis Stue nous fait de l’œil, une vieille maison du 17e siècle, une des plus anciennes auberges du Danemark. Nous poussons la porte et nous retrouvons dans une salle de restaurant tout en bois, aux portes de travers et au plafond bas. La décoration est la même depuis 1704. Du poisson pour Sacha et moi. Joël tente un plat traditionnel : du hareng au curry. Je n’aime pas le hareng mais je goûte quand même. C’est assez spécial. Le même goût que chez le dentiste. Avant de reprendre la route, nous allons visiter la cathédrale, Joël décide de monter tout en haut de la tour carrée pendant que, Sacha et moi, faisons le tour de l’église. Je suis surprise par les fresques et mosaïques de Carl-Henning Pedersen. Elles sont étranges et ne correspondent pas du tout à ce que l’on s’attend à voir dans une église. Je trouve ce contraste étonnant et dynamisant. Sur certains piliers centraux on peut encore distinguer quelques fresques médiévales. Ribe doit être une ville où il fait bon flâner au printemps et en été. En hiver, on prend moins le temps de la découvrir.Mosaïque Carl-Henning Pedersen, cathédrale de Ribe, Danemark

Fresque médiévale, cathédrale de Ribe, Danemark

Où manger ?

Weis Stue – Torvet, 2 – 6760 RibeWeis Stue, Ribe, Danemark

Quelques conseils pratiques pour terminer

Si vous envisagez de dormir en auberge de jeunesse, emportez vos draps car la location des draps est assez onéreuse. A Vejle par exemple, nous avons payé près de 10€ par personne pour une nuit pour les draps.

Si vous restez plusieurs jours dans une même ville, n’achetez pas vos tickets de bus à l’unité. Prenez plutôt une carte, ce sera beaucoup plus économique. Les enfants ne payent pas dans les bus s’ils sont accompagnés par un adulte.

Comme vous avez pu le remarquer, nous n’avons pas été très souvent au restaurant car c’est hors de prix. Le Danemark est connu pour être cher. Et cela s’est vérifié pendant ce voyage. Pour les repas, même pour le petit-déjeuner, nous allions le plus souvent dans des supermarchés pour faire nos courses. Toutes les auberges de jeunesse et les Bed & Breakfast dans lesquels nous sommes allés disposent d’une cuisine et de tout l’équipement nécessaire pour se concocter de bons petits plats.

Entraînez-vous à bien prononcer les lieux où vous voulez aller. Parce que je prononçais mal certains noms, j’ai connu quelques mésaventures avec les bus. Pour ne citer qu’un exemple : je voulais aller au Lindholm Høje. Je monte dans le bus indiqué sur la carte. Je demande un ticket pour Lindholm Høje. Le chauffeur me répond que ce n’est pas le bon bus. Je descends. J’attends un autre bus. Je lui dis que je veux aller au Lindholm Høje. Il me répond que je dois prendre l’autre bus, celui duquel j’étais descendue. Nous avons donc attendu 40 minutes pour aller au Lindholm Høje.

En hiver, les plages d’ouverture des musées sont réduites. Il est donc important de bien planifier ses journées et son itinéraire s’il y a des musées que vous ne voulez pas manquer.

Le Danemark m’a davantage séduite par ses villes et son côté culturel que par ses paysages. J’ai toutefois l’impression que ma découverte du Danemark est incomplète sans Copenhague. J’y retournerai certainement un jour, en été de préférence.

Et vous, connaissez-vous le Danemark ? Avez-vous été séduit par le pays ? Quels conseils me donneriez-vous pour un prochain voyage ?

Cet article contient des liens affiliés. Si vous passez par notre blog pour effectuer vos réservations, vous ne le regretterez pas, vous ne paierez pas plus cher et vous nous permettrez de percevoir une petite commission afin de poursuivre l’aventure de ce blog.

Enregistrer

Mots-clés qui ont conduit les internautes vers cet article:

  • road trip danemark
  • itinéraire danemark
  • road trip au danemark
  • roadtrip denmark

Laissez votre commentaire

Partager

2 Commentaires

Laisser un commentaire
    1. LaurenceV

      Odense est une très chouette ville même si nous n’y sommes restés qu’un jour. Je crois que si vous y aller, les enfants adoreront Aarhus et Skagen/Grenen. Il est vrai que l’atmosphère est sereine et cosy et que tout est prévu pour les enfants. Ils sont pris en compte et ne dérangent jamais (comme on peut parfois avoir l’impression par chez nous). En juin, au moins, vous aurez du soleil. Je l’espère. Parce que le Danemark sous un ciel gris, c’est assez triste et monotone. Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée Required fields are marked *

CommentLuv badge