Gorliz, entre mer et montagnes

par | Oct 14, 2016 | Espagne

Marcher, s’évader, s’aérer

Mes pensées vagabondent. Mon esprit s’évade et rêve obstinément de partir marcher au long cours. Cet appel incessant de la marche. Une aspiration profonde. Une recherche de simplicité et de paix intérieure. Comme celle que je ressens à chaque fois que j’emprunte les sentiers de randonnée. Que je ressens quand mon corps se met en mouvement vers l’inconnu. En admirant les beautés du monde, les trésors de la nature, les grands espaces, les endroits reculés ou ceux dévastés par l’activité humaine. Y trouver de la grâce et remercier la vie de nous offrir ces instants magiques. Se sentir libre, apaisée, enfin à sa place. Se sentir vivre. Et puis sentir les larmes couler sur ses joues. Être émue. Être fragile. Être à fleur de peau. Parce que nous voudrions partager ces instants hors du temps avec celui qui se trouve à des milliers de kilomètres. Loin. Trop loin. Parce que nous offrons ces moments privilégiés à notre enfant. Observer les petits détails, la lumière, les couleurs. S’inventer des histoires d’aventures au-delà de l’horizon. Écouter le brame du cerf, assister en silence au coucher du soleil, recevoir une pâquerette choisie avec soin par son fils, s’émerveiller devant une mante religieuse. Remplir ses poumons d’air marin. Fermer les yeux et sentir le vent et les rayons du soleil caresser son visage.

De Gorliz à Sopelana

Toutes ces émotions, je les ai vécues lors de notre séjour à Gorliz, au Pays basque espagnol. Lorsque nous sortions randonner sur les montagnes qui l’entoure. Lorsque nous découvrions avec fascination la jolie plage de Sopelana où sévissaient surfeurs et parapentistes. Nous avons été charmés par les paysages. Par les couleurs. Par l’énergie. J’y ai vécu avec Sacha des moments précieux, des moments de complicité. De ceux que l’on garde dans son cœur et que l’on voudrait voir durer éternellement. Alors, contrairement à mon habitude, je ne vais pas être longue. Mon esprit est retourné dans ces paysages sublimes. Il ressent l’air du large, la chaleur du soleil sur la peau, le vent qui emmêle les cheveux. Il revit ces instants. Tout en pensant à tout ce que pourrait lui offrir une longue marche. Une rencontre avec le monde. Avec soi. Avec l’autre. Avec l’Univers. Se relier à la terre.

Cette région fut pour moi une très belle découverte et un véritable coup de cœur ! Merci à Dominique et Jean-François de nous avoir accueillis dans leur belle région et de nous avoir fait découvrir quelques-uns de leurs coins préférés.

Articles liés

Impressions de Bilbao

Bilbao. Une ville au nom chantant. Une ville qui, pour je ne sais quelle raison, habitait également mon imaginaire et mes envies de voyage. Bilbao, un rendez-vous manqué en novembre 2010. Bilbao, enfin je te rencontre quelque 5 années plus tard. C’est surtout grâce à...

Un avant-goût de Catalogne grâce au TBEX

Fin avril, je me suis rendue à Lloret de Mar sur la Costa Brava pour assister à mon premier TBEX (Travel Blog Exchange) qui s’y tenait du 30 avril au 2 mai. De nature curieuse, je m'étais inscrite à ce salon afin d’en savoir un peu plus sur le monde du bloguing de...