Simon’s Town, un train, un cap et des manchots

par | 23 Nov 2019 | Afrique du Sud

Simon’s Town est une petite ville à quelques kilomètres au sud-est du Cap, dernière ville avant le Parc National du Cap de Bonne-Espérance. Nous y avons passé cinq jours pendant lesquels j’ai pu réalisé quelques-uns de mes rêves d’enfants.

 

Pourquoi Simon’s Town ?

Après nos 6 semaines passées à Benoni, un ville située à une vingtaine de kilomètres de Johannesburg, nous avions envie de retrouver un peu de liberté et de légèreté. Cape Town nous attirait par son énergie et sa diversité mais, c’est une grande ville avec ses avantages et, surtout, ses inconvénients. C’est pourquoi, Simon’s Town s’est avéré l’endroit idéal. Petite station balnéaire située entre la ville et le Parc National et accessible en train, Simon’s Town respire et offre un espace de liberté de mouvement qui nous était plus qu’indispensable.

Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

Se rendre à Simon’s Town en train

 Se rendre à Simon’s Town en train est déjà une expérience en soi. Cette ligne longe la côte et dessert les stations balnéaires de False Bay dont Muizenberg, Fish Hoek et Simon’s Town. En raison du contexte sécuritaire sensible en Afrique du Sud, il est généralement déconseillé de prendre les trains publics. Toutefois, cette ligne est la seule dite « sûre » pour les trajets en journée. Après avoir débarqué du train Premier Class à la gare de Cape Town en fin d’après-midi, nous avions deux possibilités pour rejoindre Simon’s Town : prendre un taxi ou prendre le train avant la tombée du jour. Comme nous trouvions l’idée d’aller le plus au sud possible du continent en train séduisante, nous avons acheté nos billets au kiosque, avons raté de peu le dernier train qui nous permettait d’arriver de jour à Simon’s Town et avons attendu sur le quai en observant la foule dans cette gare. Nous avions lu que la ligne offre un spectacle inoubliable aux voyageurs qui rejoignent Simon’s Town. Nous ne verrons rien lors de ce trajet principalement fait de nuit. Si lors d’un arrêt très prolongé dans une gare de la banlieue du Cap nous avons ressenti une petite pointe d’angoisse, nous avons pu compter sur la gentillesse de quelques personnes avec lesquelles nous avons discuté. Elles nous disent que le train ne va pas jusqu’au terminus et que nous devrons alors encore prendre un bus pour rejoindre notre destination finale. Quelques jours plus tard, nous reprendrons la ligne, en plein jour cette fois, pour rejoindre Cape Town le temps d’une journée. Le spectacle est magnifique. Parfois, on a même l’impression d’être sur l’eau.

En voyage, je privilégie en général les transports en commun. C’est une manière de faire des rencontres, de vivre des bons moments et de découvrir autrement le pays que l’on visite. Lors de ces voyages en train en Afrique du Sud, nous avons rencontré deux congolais qui, nous entendant parler français, nous ont souhaité la bienvenue et nous ont parlé de leur vie, ici, dans la banlieue de Cape Town, de la situation dans leur pays qui les a poussés à l’exil et de leurs familles qui les attendent. Nous avons assisté à un spectacle de magie offert par deux hommes complètement excentriques et partagé un moment intime avec une jeune femme souriante mère de deux jeunes enfants. Le train reste une belle opportunité pour porter un regard différent sur ce qui nous entoure, pour partager des moments d’intimité avec les habitants.

Que faire à Simon’s Town ?

 Simon’s Town est une ville très agréable où il fait bon flâner, faire les jolies boutiques de décoration et boire un verre en terrasse. Mais pas que ! Pour moi, c’est aussi une ville où j’ai pu réaliser deux rêves d’enfant : aller au Cap de Bonne-Espérance tout au bout de l’Afrique et voir des manchots sauvages en vrai.

Se rendre à la Pointe de la Péninsule du Cap et au Cap de Bonne-Espérance

Un an plus tôt, nous nous étions mariés sous la pluie à Bruxelles. Un an plus tard, nous sommes en Afrique du Sud et voulons renouveler nos vœux au Cap de Bonne-Espérance afin de mettre notre amour sous de bonnes auspices, celles des grands voyageurs, de l’aventure et de l’absolu. L’avantage de séjourner à Simon’s Town est de pouvoir se rendre avant la grande foule dans le Parc national de la Péninsule du Cap. Arrivés tôt, nous profitons du funiculaire vide pour monter au phare de la Pointe du Cap où un vent violent nous empêche presque de tenir debout. La vue est époustouflante et émouvante. Je pense alors à tous ces marins qui sont passés et qui passent encore ce cap. Le vent, la mer, les falaises, le soleil, les vagues… On ressent ici toute la puissance des éléments.

La Pointe du Cap, Cape of Good Hope, Afrique du Sud - Partis pour

Ivres de ce vent, nous redescendons et empruntons le sentier qui permet de rejoindre le Cap de Bonne-Espérance. En chemin, nous descendons sur la Diaz Beach où nous décidons de nous marier à nouveau. Le sable est blanc, le vent puissant, la mer tout autant. Un morceau de bois lavé servira de support à nos alliances. Nous sommes seuls sur cette plage magnifique au bout du monde. Nos vœux s’envolent dans le vent. Pour un long voyage.

Diaz Beach, Cape of Good Hope, Afrique du Sud - Partis pour

Notre cérémonie terminée, nous remontons sur le sentier pour rejoindre le célèbre Cape of Good Hope et croisons en chemin quelques blesboks (des antilopes au front blanc) et deux damans des rochers. Arrivés au Cap, il est déjà 11h. Une foule descendue des cars se masse autour du panneau indiquant les coordonnées du Cape of Good Hope pour la photo traditionnelle. Enfin, nous retrouvons notre chauffeur qui nous croyait perdus et quittons le parc national avec des étoiles pleins les yeux, sur un nuage, heureux de nous être dit oui à nouveau et d’avoir réalisé un de nos rêves.

Les manchots de Boulders Beach

Depuis toute petite, j’aime les manchots et les pingouins. Je les trouve beaux, élégants, résistants et drôles. Et puis, ils sont fidèles. Ils peuvent rester toute leur vie avec le/la même partenaire. J’aimais cette symbolique pour fêter notre anniversaire de mariage. Séjourner à Simon’s Town, c’est aussi avoir la possibilité de se rendre facilement et à n’importe quel moment sur Boulders Beach pour se baigner, si vous avez de la chance, en compagnie des manchots du Cap dont on trouve une colonie à quelques mètres de là.

Boulders Beach, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

Nous sommes arrivés tôt sur le site qui est très bien aménagé pour assurer la tranquillité des oiseaux. Nous étions presque seuls sur les passerelles en bois qui serpentent entre les deux criques où se trouve la plus grande partie des manchots. Quelques mètres après être entrés, je m’arrête. Là, un manchot. Là aussi. Je m’enthousiasme. Des manchots. En vrai ! Comme si je venais de plonger dans un documentaire animalier ! Sacha s’amuse à les compter. Ils sont tellement nombreux.

Boulders Beach, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

Sortie en mer en bateau pour voir les otaries

Aller en Afrique du Sud, c’est rencontrer le sauvage. Tous ces animaux que l’on voit dans nos livres ou dans les documentaires. Nous y avons déjà vu pour de vrai des lions, un guépard, des antilopes, des autruches, des marabouts, des phacochères, des zèbres, des manchots… Certains ont la chance de voir des girafes, des éléphants, des rhinocéros, des buffles, des hippopotames, des gnous, des babouins et tant d’autres encore ! À Simon’s Town, nous avons embarqué sur un petit bateau pour aller observer une colonie d’otaries sur une sorte de petite île rocheuse perdue au milieu des flots. Le vent souffle encore et je commence à avoir le mal de mer. Mais je ne veux pas me laisser aller à ce malaise et je tente de garder mes esprits pour m’imprégner de ce moment unique.

L’odeur forte, les bruits, les mouvements… On dirait des rochers posés sur la terre. Des rochers qui se chevauchent, se parlent, se répondent, se dorent au soleil et se déplacent pour se jeter à l’eau. Ces masses imposantes qui sortent de l’eau avec tant d’agilité. Nous faisons le tour de l’île. Les cormorans nous accompagnent. L’eau d’un bleu marine profond. Encore une journée qui restera gravée en nous.

Seal Island, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis Pour

Découvrir la base navale de la marine sud-africaine

Simon’s Town est la seule base navale de la marine sud-africaine. Le lendemain de notre arrivée, celle-ci organisait une fête ouverte à tous. Nous sommes donc allés nous promener dans la base navale. Nous avons regardé les défilés et les bateaux. Nous avons voulu monter à bord d’un sous-marin mais la file était trop importante. Nous avons passé la journée en compagnie des habitants de la région. Pas de touristes. Nous étions une famille parmi d’autres famille sud-africaines. Il y avait les attractions foraines, les châteaux gonflables, les food trucks, la musique. Du monde. Une ambiance bon enfant. Nous avons passé un excellent moment sur les quais.

Base navale, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

Cape Town et les autres plages de False Bay

Il est facile de se rendre à Cape Town ou dans une autre station balnéaire de False Bay depuis Simon’s Town. Nous voulions découvrir cette ville particulière, la plus grande ville tout au sud du continent africain. Nous avons donc pris le train pour rejoindre Cape Town un matin. En sortant de la gare, plusieurs personnes viennent nous dire que nous devons faire attention à nous et ne pas nous fier aux personnes susceptibles de venir nous parler. Encore ! Nous préférons suivre notre instinct et faire à notre manière. Nous quittons la gare à pied pour rejoindre une célèbre pâtisserie de la ville : Charly’s Bakery. Nous marchons. C’est la première fois que nous marchons dans les rues d’une grande ville depuis notre arrivée en Afrique du Sud. Nous regardons. Mais dans notre tête trotte toujours cette angoisse qui nous a été instillée par nos hôtes lors de notre long séjour à Benoni. Nous arrivons à la pâtisserie colorée et appétissante. Des gâteaux, du chocolat, des cookies, des couleurs, de la vie… Nous aurons les yeux plus grands que le ventre.

Il y a tellement de choses à voir et d’ambiances différentes dans cette ville. Il faut choisir un point de départ. Pour nous, ce sera le Victoria et Alfred Waterfront, un quartier qui semble incontournable et parfait pour se balader en famille, que nous rejoignons à pieds. Nous admirons l’architecture du Musée Zeitz d’art contemporain, un ancien silo reconverti en musée et hôtel, nous observons les lions de mer qui jouent avec les bateaux qui entrent et sortent du port, nous nous lançons dans une partie d’échecs géants, nous prenons un verre en terrasse au Life Grand Cafe Waterfront, nous parlons de l’histoire du pays au Nobel Square, nous faisons un tour au V&A Food Market où nous nous régalons et terminons notre visite du quartier par un tour au Watershed, un marché artisanal et design coloré. Le temps est passé trop vite. Nous n’avons plus le temps de nous rendre dans un autre quartier de la ville. Alors, nous décidons de prendre le bus touristique qui fait le tour de la ville afin de nous donner un aperçu et de voir la Table Mountain ou encore quelques maisons colorées de Bo-Kaap. Le tour dure environ 1h30 et est commenté en français. Nous n’aimions pas ce genre de visites et puis, quand on reste très peu de temps dans une ville et qu’on a un enfant qui commence à fatiguer, c’est une excellente introduction à la découverte d’un lieu qui permet de repérer les endroits où l’on aimerait repasser. Le tour terminé, il est temps pour nous de retourner à la gare et prendre le train pour Simon’s Town. Nous choisissons le moment parfait puisque nous longeons le bord de mer au soleil couchant. Le spectacle est captivant.

Vue sur Cape Town depuis la Table Mountain, Afrique du Sud - Partis pour

Malheureusement, on ne restera qu’une journée à Cape Town mais l’envie d’y revenir et, pourquoi pas, s’y installer est bien présente. J’ai aimé la lumière de cette ville, sa diversité, son côté sauvage aussi, sa position géographique, ses possibles… Cette courte plongée dans cette ville a été un coup de cœur et je rêve d’y retourner plus longuement.

 

Randonner vers la Swartkop

Pour notre dernier jour à Simon’s Town, nous décidons de faire une randonnée sur la Swartkop, la montagne qui domine Boulders Beach et qui culmine à 600m, une randonnée de 2-3h. Au loin des nuages noirs menaçants mais, au-dessus de nos têtes un grand soleil. De plus, le vent semble pousser les nuages à l’opposé de notre destination. Nous prévoyons cependant des vestes de pluie et des sacs étanches. Rejoindre le point de départ est assez long depuis notre auberge mais cela permet de se mettre en jambe car la suite s’avère plus sportive, 500 m de dénivelé sur un chemin rocailleux. La végétation est carbonisée, signe d’un récent incendie. Malgré tout, la vie est bien présente. Des fleurs, de jeunes pousses, des tortues… La vue est dégagée et offre un spectacle magnifique sur toute la baie. Le ciel se couvre. Nous poursuivons notre chemin. Les gros nuages noirs semblent encore loin. Le vent se lève, les températures chutent, le chemin se fait plus ardu. Nous décidons alors d’arrêter là notre randonnée car nous devons encore redescendre et descendre un tel sentier sous l’orage n’est pas une partie de plaisir. Nous nous habillons pour la pluie, protégeons notre matériel et entamons notre descente. Quelques mètres plus tard, un déluge nous tombe dessus. On ne voit plus rien. Je nous repère grâce à des indices que j’avais remarqué au sol lors de la montée. Nous arrivons enfin au bout du chemin, trempés jusqu’aux os. L’eau sort de nos chaussures. Il nous reste encore à retourner à l’auberge. Nos chaussures resteront mouillées pendant plusieurs jours. Nous en gardons un très bon souvenir et rigolons encore de notre naïveté.

Où manger et dormir à Simon’s Town ?

Nous avons séjourné à la Simon’s Town Boutique Backpackers. C’est un endroit assez agréable et très abordable.

Nous avons mangé un délicieux fish and chips à The Salty Sea Dogs

Pour une glace, c’est près de Boulders Beach que ça se passe au Coffee & Gelato. (17, Kleintuin Rd)

Notre coup de cœur : The Lighthouse Cafe

Tout y est bon. Du petit-déjeuner au souper. Nous y sommes allés le premier jour pour prendre le petit-déjeuner et y sommes retournés chaque jour. Que c’était bon ! Les goûts se mélangent dans ma tête, mes papilles salivent et se réjouissent quand j’y repense mais je ne me souviens plus des plats. Des œufs, du chorizo, des pancakes, du sirop d’érable, du bacon, des tomates… Et le café ! Et pour ne rien gâcher, la déco est super.

The Lighthouse Café, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour The Lighthouse Café, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour The Lighthouse Café, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

 

Pour un verre au coucher de soleil, le Bertha’s Restaurant au bord de l’eau.

Bertha's Restaurant, Simon's Town, Afrique du Sud - Partis pour

Simon’s Town nous a ravi. Nous avons été éblouis et avons eu l’impression d’y avoir passé de vraies vacances. Mais 5 jours à la Péninsule du Cap c’est beaucoup trop court. Surtout quand on veut prendre le temps de profiter et ne pas remplir ses journées. Il y a tellement de choses à voir, à vivre, à découvrir, à sentir.

Pour se donner envie, trouver de bonnes idées et de bonnes adresses, pour organiser son séjour, je ne peux que vous conseiller le blog de Marlène, La girafe qui vole. Marlène est passionnée par le continent africain et elle connaît très bien Cape Town où elle a vécu quelques mois. D’ailleurs, elle est la co-auteure d’un guide de voyage consacré à cette ville aux Editions Nomades, Cape Town, l’essentiel.

L’article vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest :

Simon's Town, cinq jours en famille - Partis pour

Cette page contient des liens affiliés. Si vous achetez ce guide en suivant le lien ou si vous décidez de séjourner dans cette auberge avec vue sur mer, vous ne paierez pas plus cher et vous nous permettrez de toucher une petite commission afin de continuer à entretenir ce blog.

Articles liés

Lesotho, le royaume oublié

  Certains auraient du mal à le situer sur une carte ou tout au plus l’imagineraient quelque part en Afrique. Désert, savane, brousse, forêt tropicale ? Humide, chaud ? Rien de tout ça, le Lesotho est un endroit unique, bien loin des stéréotypes que...

lire plus

6 semaines à Benoni, l’Afrique du Sud autrement

  Début 2017, nous avons été amenés à passer 6 semaines à Benoni, une ville située à une vingtaine de kilomètres de Johannesburg, en Afrique du Sud. Six semaines pendant lesquelles j’ai vécu à un autre rythme, dans un autre monde, confrontée à une réalité et à...

lire plus

De Johannesburg au Cap en train

En début d’année, nous avons passé deux mois en Afrique du Sud. Je n’avais jamais imaginé que je poserais les pieds en Afrique du Sud car ce pays me semblait si lointain, si inaccessible. Une destination dont on rêve mais où l’on ne va pas. On rêve de ses...

lire plus