Quand le cœur n’y est plus

par | 10 Sep 2018 | Réflexions

Je ne publie plus beaucoup sur le blog depuis un certain temps et, pourtant, j’ai tellement de voyages, de photos, de lectures à partager. Notre découverte de la péninsule du Cap ou nos randonnées dans le Drakensberg en Afrique du Sud, notre coup de cœur pour le Lesotho, nos visites de Paris, Turin, Milan, notre mois passé sur l’île de Malte, notre errance ferroviaire en Scandinavie et tous les moments magiques que nous y avons vécus ou encore ce voyage de rêve dans les Cyclades. Tellement de beaux souvenirs, d’histoires à partager, de belles images. Mais le cœur n’y est plus. Je tiens ce blog depuis mai 2014, un peu plus de 4 ans. Au départ, il y avait l’enthousiasme, l’envie de partager, d’échanger au travers du blog, de rentrer dans une communauté de voyageurs, de créer du lien. Au fil du temps, de mes articles peut-être trop longs, des échanges beaucoup trop rares, l’enthousiasme s’est émoussé et le doute est venu s’insinuer en moi. Il est vrai que je ne maîtrise pas les réseaux sociaux et que j’y suis très peu présente. Je suis une personne assez silencieuse et réservée en groupe. De ce fait, je n’ai pas investi les réseaux et je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires. Je n’ai donc pas réussi à créer une communauté, des échanges, des liens mis à part quelques rares exceptions (que je remercie d’ailleurs) qui m’ont soutenue et encouragée. J’ai le sentiment depuis plusieurs mois d’écrire dans le vide, de parler toute seule, de proposer du contenu inintéressant et de mauvaise qualité puisque mes articles sont très peu lus et je n’ai quasiment aucun retour. Chaque article me prend énormément de temps à rédiger, à sélectionner les photos, à mettre en page. Et quand l’âme n’y est pas et que la lassitude s’installe cela prend encore plus de temps. Et puis, il y a eu toutes ces déceptions et ces questionnements liés à la sortie de notre livre. Est-ce mauvais ? Est-ce inintéressant ? Est-ce si banal ? Qu’est-ce qui nous manque ? Qu’est-ce qui ferait la différence ? Peut-être que je me trompe de voie ? Peut-être que j’ai mauvais goût ? Peut-être que je n’utilise pas le bon vocabulaire ? Mais je n’ai quasiment aucun retour. Alors, comment m’améliorer ? Comment avancer ? Comment faire en sorte que je progresse ? Comment garder la foi et confiance ? Je sais que la confiance et l’enthousiasme ne doivent pas dépendre des autres. Qu’il faut la chercher en soi. Mais dans ce monde ultra-connecté où chacun expose sa réussite et les grandes choses accomplies, où chacun partage ses projets extraordinaires, où on ne montre qu’une vision partielle de nos existences, comment garder la confiance si malgré nos tentatives (certes maladroites) ce que nous faisons ne suscite qu’un intérêt plus que limité ? Créer un vrai réseau physique et non virtuel ? Certainement ! J’ai essayé. Peut-être pas assez. Pas bien. Je suis allée au Salon de blogueurs de Voyage, au TBEX et à quelques rencontres. Je ne me suis pas du tout sentie à l’aise dans ces situations et je n’ai pas réussi à créer du lien. Faute à ma timidité peut-être ? Ou parce que je ne comprends pas les règles de la socialisation ? Et puis, quand je vois autour de moi ce qui se passe dans les réseaux professionnels, je me dis que la gentillesse, l’honnêteté, le respect, la franchise, l’humilité, l’engagement ne veulent plus dire grand chose. Je perds mes illusions, mes croyances. Je suis désabusée et attristée. Ai-je vraiment envie de prendre part à un monde où c’est souvent chacun pour soi, où il faut correspondre à certains standards et à certaines images pour avoir ne fut-ce qu’un peu de reconnaissance, où il y a de petites mesquineries et des coups bas, où il faut se battre et lutter pour se mettre en avant ? Je ne parle pas ici spécialement du monde du blogging voyage parce que je n’en fais pas partie malgré mon blog et parce que je ne le connais pas vraiment. Par contre, je sais que je ne m’y trouve pas ma place. Mis à part, quelques blogs que je prends plaisir à suivre et qui suivent leur propre chemin, j’essaye de me couper de ce monde qui vend du rêve, devient un véritable portail pour le marketing et la publicité et qui le fait très bien. De beaux projets, originaux, humains, authentiques, etc… Je n’y crois plus. J’ai envie de suivre ma propre voie et de donner du sens à mes actions. Je ne veux plus parler de mes voyages, je ne veux plus donner de conseils (même si cela fait longtemps que je n’en donne plus sur mon blog), je ne veux plus consacrer du temps à quelque chose qui ne m’épanouit pas. Je me sens pressée par le temps de réaliser enfin tous ces rêves et ces aspirations qui m’habitent. Depuis quelques mois donc, je me consacre à d’autres projets. Je cherche, je m’interroge, je me forme encore, je me repose et me recentre. Je veux retrouver l’essentiel et la joie de faire des choses et de les rendre concrètes. Sans dépendre des réseaux. Je veux rester moi. Un peu ourse, rêveuse, timide, pudique (même si ce que j’écris est assez personnel), entière, romantique, idéaliste et anachronique. Je mets donc le blog en pause le temps de retrouver l’envie et le plaisir d’écrire. Je continuerai à mettre à jour les anciens articles mais je n’en produirai pas de nouveaux. Par contre, je vais continuer à poster et à partager nos voyages passés et futurs sur mon compte Instagram et à partager notre actualité sur la page Facebook. Peut-être que je reviendrai sur le blog plus tard, sous une forme nouvelle, avec des articles moins longs ou plus personnels. À voir comment j’évolue et comment les choses se mettent en place pour moi.

Je remercie tous ceux et celles qui m’ont lue, qui ont laissé des commentaires et qui ont échangé avec moi. Je remercie aussi ceux qui nous ont soutenus en achetant notre livre Chronique d’un départ. Je vous souhaite un beau chemin et de belles aventures. Pour notre part, nous n’arrêtons pas de voyager, de capturer l’instant et d’écrire. Nous évoluons vers de nouvelles expériences, des projets qui nous trottent dans la tête depuis pas mal de temps et qui ne demandent qu’à se concrétiser.

Je vous laisse avec ces quelques photos de notre dernière escapade dans le Morbihan.

Articles liés

Que faire en cas de #3 : Les traumas (1/2)

Troisième chapitre de notre série consacrée à la médecine en voyage : que faire en cas de traumas ? Le propos est vaste et nous avons tenté d'aller à l'essentiel. Afin de ne pas vous perdre en cours de lecture, nous avons décidé de scinder cet article en 2...

lire plus

Donner du sens au voyage

Du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours rêvé secrètement d’aventures et d’expéditions. Je rêvais d’embarquer sur un bateau pour devenir écrivain de bord. Ou d’aller en Afghanistan pour aider à défendre les droits des femmes. Ou encore de soigner...

lire plus