Mes petits plaisirs de mars

par | 30 Mar 2015 | Autour du voyage

Suite à l’article de Virginie, « Mes p’tits plaisirs de mars », j’ai eu envie, moi aussi, de partager avec vous mes petits plaisirs du mois. L’occasion de prendre le temps de se pencher sur le mois qui vient de s’écouler et de repenser à tous les bons et doux moments que j’ai passés en famille, en amoureux ou seule. L’occasion aussi de mettre un peu de joie dans notre quotidien, de sourire à la vie, de remercier…

En mars, je devais normalement partir en Bosnie avec Sacha. Pour des raisons familiales, ce voyage ne s’est pas fait. Je ne le regrette pas du tout. Je pense même que cette décision nous a fait du bien et m’a permis de ne pas être dans la précipitation. De toute façon, la Bosnie est encore au programme et, cette fois, je ne pourrai pas l’annuler.

Le mois de mars annonce le printemps, le retour de la douceur et l’éveil de la nature.

Nous en avons donc profité pour :

Faire une promenade à poneys avec les enfants

Sacha rêvait de monter sur un cheval. Rêve exaucé lors de la promenade à poney organisée par l’asbl Equifairplay de la Ferme équestre de Béemont (à Warzée). Les enfants étaient très enthousiastes, la philosophie de la ferme équestre est centrée sur le bien-être animal et sur la relation avec le cheval et Anne, l’animatrice, sait parler aux enfants. Une philosophie, une pédagogie et un cadre que je recommande fortement. D’ailleurs, les enfants vont y passer une semaine à Pâques.

Sortir le vélo

Quand il fait beau et que nous ne rentrons pas trop tard, nous sortons les vélos (draisienne, tricycle et vélo) et allons faire un tour dans le village (jusqu’à la plaine de jeux). Et même s’il a l’équilibre pour rouler sans les petites roues, Sacha veut les garder comme ses copains. Je ne discute pas.

Petits plaisirs mars A vélo à Tohogne

Randonner dans la région

Avec le mois de mars, ce sont mes randonnées hebdomadaires qui reprennent. Une remise en jambe très utile après l’hiver et très agréable. Tout d’abord sur les hauteurs de Vielsalm : des restes de neige, un concert de chants d’oiseaux, trois biches, une topo tombée dans un ruisseau et récupérée les pieds dans l’eau glacée et les jambes du pantalon bien relevées, des sentiers de boue suite aux travaux de bûcheronnage dans les bois, un arboretum, une partie du GR5, des vaches dans une maison abandonnée… Ensuite, sur les traces de la bataille des Ardennes du côté de Recogne : ferme aux bisons, une partie du GR15 « Le chemin des Pèlerins », un cimetière militaire allemand, le Bois de la Paix, des sentiers de boue à nouveau… Les traces laissées par ces tracteurs qui viennent couper et transporter les troncs sont énormes. Tout semble dévasté après leur passage et le randonneur se retrouve soit les pieds dans la boue jusqu’aux chevilles soit en train de sauter d’un endroit sec à un autre. Le bruit des tronçonneuses et des arbres qui tombent m’a accompagné lors de ces deux randonnées. Joie d’être dans la nature, de marcher, de respirer le grand air frais, d’observer la vie qui renaît… Mais aussi mauvaise humeur liée à ces exploitations forestières.

Puisque je ne suis pas allée en Bosnie, j’ai eu l’occasion :

 

D’assister au vernissage de l’exposition « Arbres intérieurs » de mon amie Florence

 

Petits plaisirs de mars Exposition Arbres intérieurs Florence Plissart

Après un début d’année passé au Chili, Florence expose des dessins plus abstraits. Une plongée toute en finesse dans son monde intérieur et fantastique… L’exposition est visible jusqu’au 30 avril au Campus de la Plaine à Bruxelles. Pour découvrir Florence et son univers, je vous invite à (re)lire l’interview qu’elle m’avait accordée sur le blog ou à découvrir son site personnel.

Petits plaisirs de mars Exposition Arbres Intérieurs Florence Plissart

 

De participer à la soirée d’anniversaire de ma tante

Heureuse de renouer le contact avec cette partie de la famille plus éloignée et de revoir mes cousines dont l’une est une formidable artiste, musicienne, chanteuse, photographe, (edit 2020 : elle vient d’ailleurs de sortir son premier album).

Et puis, surtout, mars est un mois particulier pour nous. Nous nous sommes donc offert une journée de détente rien qu’à deux :

Le Château des Thermes de Chaudfontaine

Nous avons passé une journée au chaud (détail qui a de l’importance) à prendre soin de nous : massage, soins, saunas, piscine chauffée, salle de relaxation, … Quel bonheur ! Nous avons eu l’impression de devoir partir alors que nous venions d’arriver. Le temps est passé si vite. Seul petit bémol : le monde ! Je ne me souvenais pas qu’il y avait autant de monde lors de ma dernière visite au Château (qui remonte à avant la naissance de Sacha).

Petits plaisirs de mars Château des Thermes Chaudfontaine

L’Enoteca

Pour terminer notre journée en beauté, nous sommes allés à l’Enoteca. Un restaurant méditerranéen qui propose chaque vendredi et samedi soir un menu dégustation unique avec une sélection de vins italiens pour accompagner les plats. Nous y allons sans savoir ce que nous allons manger (parce que nous aimons les surprises) et c’est à chaque fois de magnifiques découvertes… Même si je rêve qu’un jour un dessert au chocolat soit proposé. J’aime beaucoup ce restaurant, le principe du menu unique, la cuisine ouverte et les plats toujours savoureux. Une belle expérience culinaire si vous venez à Liège.

 

Et enfin, quelques petits plaisirs en vrac :

 

  •  j’ai réalisé notre livre photo « Cinq ans de voyage »
  • j’ai appris quelque chose de fondamental sur moi
  • ma première commande de reportage photo
  • un dîner chez ma grand-mère
  • une matinée à regarder les atlas en famille
  • j’ai participé à une formation de « Premiers secours : Urgences vitales ». J’ai passé une excellente matinée tout en apprenant les gestes de base des premiers soins.

Petits plaisirs de mars Plongés dans les cartes

Et vous, quels sont vos petits bonheurs de ce mois ?

Articles liés

En ces temps de confinement #2

  Nous voilà confinés depuis plus de deux semaines maintenant. Nous voilà confrontés à ce virus depuis un peu plus longtemps. Nos vies sont différentes. À l’arrêt pour certains, remplies pour d’autres. Pleines de tristesse. Pleines d’espérances, de peurs, de...

lire plus

En ces temps de confinement #1

 Depuis le début du confinement, je suis restée silencieuse tant sur Partis Pour que sur la page des Éditions. Un silence parce qu’il me semble déplacé de parler de voyage à un moment où nous devons cesser de nous déplacer mais aussi où notre attention doit être...

lire plus

2019 et après

 Cette année 2019 aura été une année très difficile à tous les niveaux. Pourtant, même quand on fait face à des difficultés, même dans la tristesse, même dans l’épuisement, même dans l’enlisement parfois, il y a toujours des petites choses qui rendent la vie plus...

lire plus